Bureau

BPI : 6,6 M€ de loyer annuel pour les futurs bureaux haussmaniens

La polémique enfle autour du regroupement d'une partie des effectifs de la Banque publique d'investissement (BPI) dans un luxueux immeuble du 6-8 boulevard Haussmann (Paris 9e). Selon Le Canard enchaîné daté d'aujourd'hui, le montant du loyer annuel s'élève à 6,6 M€ par an.

Le siège de la BPI au 6-8 Boulevard Haussmann à Paris © Google Street

La Banque publique d'investissement (BPI) (BPI France) va prochainement regrouper ses "équipes métiers" au 6-8 boulevard Haussmann, dans le 9ème arrondissement de Paris sur environ 10 500 m² de bureaux pris en location.

Selon Le Canard enchaîné, un bail de douze ans a été signé. Le loyer annuel hors taxe s'élève à 6,6 M€ par an, soit 630 €/m2. Les charges, elles, sont estimées à 800 000 € par an. Toujours selon l'hebdomadaire, "une année de loyers gratuits" a été proposée par le propriétaire. Il s'agit de la société Docks Lyonnais 50.53€ | +64.06% , spécialisée dans la détention et la gestion d'actifs immobiliers d'entreprise et résidentiels.

A l'origine de la transaction, le conseil décrivait l'immeuble haussmanien comme "un édifice spectaculaire [qui] s'organise autour d'un atrium central planté d'arbes exotiques". Le conseil n'a pas souhaité commenter. A terme, l'immeuble, d'une capacité de 950 personnes, doit accueillir seulement 360 salariés de la BPI, jusqu’alors implantés dans trois immeubles différents situés rue Joubert (Paris 9e), rue de l'Université et rue de Lille (Paris 7e).

Selon Le Canard enchaîné, la BPI aurait pu opter pour une solution moins onéreuse, en regroupant l'ensemble de ses salariés, parisiens et banlieusards, au sein de son siège situé à Maison-Alfort (94). Toujours selon le journal, l'Agence nationale de sécurité sanitaire doit y libérer, d'ici fin 2014, 3 916 m2. Une surface qui doit être mise à disposition de la BPI, à un loyer réputé trois fois moins cher que boulevard Haussmann. Là non plus, pas de commentaire de la part des responsables de l'établissement bancaire. Fin avril, lorsque la BPI avait annoncé son intention d'implanter son siège à Maison-Alfort et de regrouper ses équipes parisiennes dans le secteur de Richelieu-Drouot, elle avait estimé à 1,5 M€ par an, sur cinq ans, le montant des économies espérées grâce à ces deux mesures.

"Il faut qu'une banque publique soit sobre", a répondu pour sa part ce matin sur France Info Ségolène Royal. Selon le Canard, le 6-7 boulevard Haussmann devrait notamment accueillir son bureau de vice-présidente et porte-parole de la BPI.