Territoires

"Avec cette métropole, l’État trouvera un interlocuteur privilégié pour réinvestir un territoire trop longtemps délaissé "

Marylise Lebranchu © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

C'est en ces termes que Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, ainsi qu'Anne-Marie Escoffier, ministre déléguée, se sont félicités de l'approbation en première lecture par le Sénat de la création de la métropole Aix-Marseille-Provence.

Dans un communiqué de presse commun, les deux ministres estiment que cette création "représentera une force utile à Marseille et à toutes les communes de l’agglomération, pour attirer les ressources et permettre au territoire Aix-Marseille-Provence d’occuper la place stratégique qui doit être la sienne sur le bassin méditerranéen."

A l'origine, le projet avait pourtant reçu l’opposition de 109 maires sur 119 des Bouches-du-Rhône. Il a été finalement adopté grâce à l'amendement de Jean-Claude Gaudin, qui prévoit la représentation de chaque commune dans la métropole