Bureau

Les vraies conditions du bail de la BPI, boulevard Haussmann

L’arrivée de la BPI au 6/8, boulevard Haussmann, à Paris 9e n’en finit pas de faire couler de l’encre depuis l’article du Canard Enchaîné. « Nous avons signé un très bon deal », nous assure Antoine Boulay, directeur des relations institutionnelles au sein de l’établissement.

Le siège de la BPI au 6-8 Boulevard Haussmann à Paris © Google Street

Selon nos informations, le loyer économique payé par la Banque Publique d’investissement (BPI) s’élève à 480 €/m2/an (HT, HC), alors que le loyer de 630 €/m2 avancé par le journal satirique correspondait au loyer facial. La BPI a obtenu 22 mois de franchise en échange d’un bail de 9 ans fermes, qui court à partir de novembre 2013, avec une possibilité de sortie au bout de 6 ans, assez dissuasive car conditionnée à une indemnité de résiliation de 11,8 M€. Au terme des 9 ans, la BPI s’est engagée à renouveler son bail sur la période classique 3/6/9 ans, sauf à payer une indemnité de 2,3 M€. Par ailleurs, le propriétaire-bailleur - Docks Lyonnais 50.53€ | +64.06% - s’est engagé à réaliser pour 2,1 M€ de travaux au profit du preneur. Le loyer reste bien au-delà de la norme édictée par France Domaine pour l’immobilier de l’Etat et des opérateurs publics. « Nous ne sommes pas un opérateur public, mais une société à capitaux publics au même titre qu’EDF par exemple. Nous ne sommes pas soumis à cette norme », justifie Antoine Boulay. La BPI estime économiser 1 M€ de loyers par an grâce au regroupement de ses équipes front-office sur une seule implantation, passant son loyer économique de 569 à 480 €/m2.

Critiquée sur la surface prise, l’établissement estime s’approcher de la norme des 15 m2 par poste de travail en prenant en compte la surface locative nette et une surface de 1 000 m2 proposée aux TPE. En effet, la BPI a décidé d’ouvrir une partie de ses locaux aux responsables de TPE de passage à Paris et en a confié la gestion à un spécialiste du coworking, la société BAP (Bureaux à partager). Au total, près de 400 collaborateurs de la BPI devraient s’installer sur les trois plateaux du 6/8 boulevard Haussmann, qui développent environ 6 000 m2 de surface utile nette pour 8 400 m2 de surface locative brute et 10 800 m2 Shon.

Enfin, sur l’alternative de Maison-Alfort (94), la BPI repousse un à un les arguments. « Les surfaces disponibles (3 900 m2) y étaient trop petites et leur libération (fin 2014) trop tardive pour accueillir nos équipes du front-office », explique Antoine Boulay, qui assure que le siège et le back-office de la banque publique restent à Maison-Alfort.

La BPI a sélectionné 35 immeubles à Paris, en a visité 19 et aurait pu se positionner sur deux autres opérations, l’une dans le 11e arrondissement près de la Bastille, l’autre dans le 12e à la gare de Lyon. Finalement, la BPI a opté pour le prestigieux boulevard Haussmann, donnant quelques arguments à ses détracteurs.