Hôtels/Loisirs

86 % - C'est le taux d'occupation qu'ont atteint les hôteliers rouennais pendant l'Armada 2013, selon MKG.

Sur l’ensemble des dix jours de l’Armada 2013, les hôteliers rouennais ont vu leurs taux d’occupation atteindre les 86 %, avec des pics de fréquentation à plus de 99 %, selon une étude publiée par MKG Hospitality.

Certains établissements affichaient complets au point de franchir la barre des 100 % de TO, grâce à la vente de leurs chambres en day use. Traditionnellement situés autours de 60 euros à cette période de l’année, les prix moyens ont quant à eux quasiment doublé pour dépasser les 100 euros. Le revenu par chambre disponible de la ville (indice qui combine le taux d’occupation et le prix moyen) s’établit ainsi à des niveaux nettement supérieurs que ceux des années précédentes, soit 92,3 euros.

Si l’effet multiplicateur de l’Armada sur l’activité hôtelière rouennaise a une nouvelle fois fonctionné, les chiffres montrent cependant une chute de 4,8 points de la fréquentation des établissements par rapport à l’édition précédente en 2008. La baisse s’explique en partie par l’absence des touristes estivants en raison des nouvelles dates de la manifestation, qui s’est déroulée en juin alors que l’Armada 2008 avait eu lieu en plein mois de juillet. La faiblesse des taux d’occupation a néanmoins été rattrapée par l’envolée de 14,5 % des prix moyens, permettant une amélioration de 8,5 % du revenu par chambre disponible.

« Il faut être vigilant dans la comparaison des prix moyens sur une période aussi étendue. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte dans ce calcul, comme l’inflation et l’augmentation des charges des hôteliers, qui correspond dans ce cas précis à la hausse de la TVA dans l’hôtellerie restauration de
5,5 % à 7 % », a déclaré Georges Panayotis, président de MKG Hospitality.