Territoires

"Enfin la Métropole du Grand Paris !"

C'est ce qu'a déclaré Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, Bertrand Delanoë et candidate à sa succession.

"L’Assemblée nationale vient d’adopter en première lecture la création de la Métropole du Grand Paris. Je m’en réjouis, a-t-elle indiqué. C’est une étape majeure pour que Paris et sa métropole relèvent les défis des villes monde du 21e siècle. A travers ce vote, la gauche a marqué l’histoire, contre les égoïsmes locaux et les conservatismes de tous bords. Suite à l’épisode malheureux du Sénat, face à la menace d’une page blanche pour la métropole parisienne, il fallait rebondir. C’est ce qu’ont fait les députés de la majorité, le gouvernement et plusieurs élus franciliens souhaitant dépasser le blocage institutionnel actuel. Je souhaite vivement remercier celles et ceux qui ont pris leur part à cette avancée. La future Métropole du Grand Paris pourra agir efficacement pour répondre à la crise du logement. Elle soutiendra les territoires engagés dans la construction de logements et contraindra à l’action les territoires qui ne participent pas à l’effort collectif. La Métropole mènera également des actions en matière d’aménagement, de développement durable, d’urgence sociale et de solidarité financière. Enfin, en confortant l’attractivité économique du Grand Paris, elle jouera un rôle majeur dans le redressement de notre pays. Le projet de Loi doit passer une seconde fois devant le Sénat et l’Assemblée nationale. A cette occasion, il peut encore être enrichi. Mais nous devons rester mobilisés pour que la Métropole du Grand Paris reste, comme le prévoit aujourd’hui le texte, une entité forte, solidaire et démocratique."