Hôtels/Loisirs

« On peut espérer que l’activité hôtelière tunisienne et égyptienne connaisse bientôt ses premiers bourgeonnements, après...

Georges Panayotis © DR

...avoir traversé un hiver difficile, et que le Maroc récolte prochainement les fruits d’une dynamique plus favorable », estime Georges Panayotis, président de MKG Hospitality.

Plus de deux ans après le début du Printemps Arabe, la perception de l’Egypte et de la Tunisie à l’étranger continue de peser sur les performances de leur hôtellerie internationale, selon une étude de la société. Ainsi, en Tunisie comme en Egypte, la fréquentation des hôtels internationaux a diminué d’un tiers entre 2010 et 2011. Le taux d’occupation des hôtels sous enseignes internationales passe en effet de 60,2 % à 40,2 % en Tunisie et de 74,3 % à 46,3 % en Egypte.