Bourse / Finance
Trois familles d'investisseurs internationaux à suivre

Les fonds souverains sont-ils les nouveaux rois ?

Derrière l’arbre du Qatar, se cache une forêt de fonds souverains. Avec une équation simple à la base : un niveau de capitaux très impressionnant et toujours en croissance qui ne peut plus se poser sur leurs seuls marchés domestiques. Et une spécificité : un horizon de placement très long, pouvant aller jusqu’à 20 ou 25 ans.

On y retrouve bien évidemment les fonds du Moyen-Orient, Qatar et Abu Dahbi en tête avec ADIA, rejoints par les investisseurs asiatiques à l’image (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives