Territoires
Point de vue Dominique Lebel, Sercib International

Grand Paris : Grands Gâchis

Il faut se méfier des idées qui font l’unanimité. Les moutons de Panurge étaient tous d’accord avant de sauter dans l’abîme. Le Grand Paris fut « une diversion » politique lancée par Nicolas Sarkozy. François Hollande l’aurait bien supprimé mais les élus de tous bords y trouvaient leur compte car ils pouvaient à leur tour faire diversion... Alors, en mars 2013, Jean-Marc Ayrault contraint, lance le « Nouveau Grand Paris » (NGP)… Un ménage surendetté, avec des fins de mois difficiles ne se lance pas dans des investissements ; l’Etat et la Région Ile-de-France, surendettés, avec des fins de mois difficiles s’y lancent... Nos enfants, petits-enfants et suivants payeront l’addition d’un investissement inapproprié à l’instar des abattoirs de La Villette.

Financer sans argent est un 1er gâchis car l’impôt pleut et pleuvra. NGP se justifie par la course à la taille dans la compétitivité mondiale. Singapour, ville Etat de 5 millions de citoyens, sait que la flexibilité, l’adaptabilité, l’exigence, les techniques et services de pointes sont les clés du succès. Le télétravail, le nomadisme, le co-working annoncent des  révolutions car les outils de communication actuels (Cloud, Conf Call et terminaux intelligents) sont accessibles à tous. Peu importe où nous sommes. L’Ecole Centrale est installée à Paris, Lille, Lyon, Nantes, Pékin, Inde et Maroc… L’université en ligne prend son essor. La distribution change de paradigme. Airbus a une architecture multipolaire européenne.

La course à la taille est un 2e gâchis face aux vertus des réseaux. NGP promets des transports en commun ! Or une révolution arrive dans les transports. Il s’agit du « Nouveau Transport en Commun » -NTC- (www.pasdesmoutons.com). Ce concept couple les réseaux sociaux, la géolocalisation, le paiement en ligne, les terminaux intelligents et la voiture individuelle. H-24 et J-365. En un clic de mon smartphone, je suis pris en toute sécurité, en 2 minutes par une voiture, pour mon trajet porte à porte, en 1 ou plusieurs drops. Cette révolution a un faible coût d’infrastructure et pas de déficits d’exploitation. Elle divise  trafic et pollution par 2 voire 3. Ni les élus, ni le gouvernement n’intègrent cette révolution.

Les milliards déversés dans des transports classiques d’hier sont un 3e gâchis. L’Etat et la Région IdF n’ont jamais su régler le sujet des logements et NGP y arriverait !

NGP attirera plus d’habitants, donc la pénurie de logements et les prix monteront, c’est un 4e gâchis. Faire grossir Paris projette les travailleurs dans les banlieues. Chaque jour ils sont condamnés à détruire 4h de leur temps dans les transports en commun où personne ne sourit. Ils ne peuvent pas s’occuper de leurs enfants. Ils ruinent leur santé. Les arrêts de travail augmentent.

Les coûts sociaux bondiront, c’est un 5e gâchis car davantage de transports en commun de masse, ce sera davantage de déportés soir et matin et plus de déficits.

Le NGP éclipsera davantage le rayonnement des régions ce qui est un 6e gâchis. En région il fait pourtant bon vivre, il y a moins de problèmes de transport, la vie est moins chère, se loger est plus facile, les programmes de logements sont moins coûteux et plus rapides à lancer qu’à Paris. La concentration accroit la vulnérabilité. C’est pour cette raison que l’armée US inventa Internet… Avec le NGP, la France réduira ses capacités de résistance en cas de conflit, de cataclysme, de pandémie, d’accident, de terrorisme.

Sous-estimer la sécurité stratégique est un 7e gâchis.

En résumé le NGP n’apporte rien d’autre que des coûts, du mal-être et de la dévastation et de l’insécurité. Il est urgent d’arrêter NGP et ses 7 Grands gâchis.