Logement

"Pour le logement social, je propose la révolution de la transparence et de l’équité, avec l’instauration d’un jury citoyen dans chaque...

Nathalie Kosciusko-Morizet à l'Assemblée nationale (archive) © Jacques DEMARTHON /AFP

... arrondissement, sélectionné par tirage au sort, pour une durée d’un an." C'est ce qu'a annoncé Nathalie Kosciusko-Morizet, dans une interview au quotidien 20 Minutes. "Les jurés, anonymes, feront la présélection des dossiers avant de les transmettre aux commissions d’attribution, poursuit-elle. Aujourd’hui, c’est la mairie centrale qui présélectionne trois dossiers par appartement en amont des commissions d’attribution. Le système est porteur d’opacité", estime la candidate UMP aux élections municipales de Paris.

Une accusation rejetée par la gauche parisienne. "La droite parisienne s’oppose systématiquement aux projets de logements sociaux", fustige dans un communiqué Ian Brossat, porte-parole des communistes dans la campagne d’Anne Hidalgo. "Une fois de plus, Mme Kosciusko-Morizet est prise en flagrant délit de mensonge, lorsqu’elle affirme que les nouveaux logements sociaux produits depuis 2001 ont pénalisé les classes moyennes. En réalité, sur 55 000 attributions de logements sociaux depuis 2001, 29 000 l’ont été à des Parisiens issus des classes moyennes", poursuit Ian Brossat.