Logistique

"L’Île-de-France n’est plus le premier marché logistique français..." Didier Malherbe, CB Richard Ellis

« L’Île-de-France n’est plus le premier marché logistique français (au regard des volumes transactés depuis le début de l’année). Le nord de la France et l’axe Rhône-Alpes affirment leur position, tendance amorcée en 2007. La dorsale Nord/Sud est toujours dominante et concentre 82 % de la demande placée depuis le début de l’année. Le développement des pôles secondaires est plus restreint qu’en 2007, faute notamment de méga deals ayant caractérisé les années précédentes », souligne Didier Malherbe, responsable de la logistique au sein de CB Richard Ellis.