Carrières
Mickael Jacquemin, CBRE

"Travailler dans l'immobilier, c'est répondre à un besoin"

Mickael Jacquemin, 
directeur des ressources humaines, CBRE.
Business Immo : Selon vous, quelles sont les qualités requises pour faire carrière dans l’industrie immobilière ?
Mickael Jacquemin : Faire carrière dans l’industrie immobilière nécessite une capacité d’écoute et un sens aigu du service. Pour réussir, il est important d’avoir un esprit ouvert, de se poser des questions et d’avoir le sens de l’analyse. Les collaborateurs qui réussissent le mieux sont ceux qui sont orientés solution et qui s’intéressent aux besoins de leurs clients en étant très attentifs à leurs questionnements, en étant si imprégnés de leurs problématiques qu’ils puissent être en mesure d’anticiper certains de leurs besoins. Cela requiert de la disponibilité pour accompagner au mieux les clients dans leurs projets en raisonnant sur l’ensemble des dimensions afférentes et pas uniquement sur la partie immobilière des projets. Par ailleurs, il est important d’être curieux et d’avoir envie d’apprendre car, pour faire carrière dans l’industrie immobilière, il faut s’intéresser à l’évolution des organisations, aux marchés, aux évolutions juridiques et fiscales, au développement durable, à l’urbain, aux environnements de travail et aux lieux et modes de vie. L’immobilier, c’est avant tout le lieu où vivent et travaillent les hommes... Ceux qui gardent cette idée simple en tête sont plus créatifs et apportent des solutions qui ont du sens. Travailler dans l’immobilier ce n´est pas traiter une recherche ou apporter un produit, c’est gérer un projet, répondre à un besoin.
BI : Quelles sont les passerelles entre les différents métiers ?
MJ : Il y a des passerelles assez diverses entre les métiers. Nous pouvons distinguer les passerelles qui relèvent de l’évolution professionnelle, au sein même d’une famille de métiers, des passerelles qui relèvent du champ des évolutions vers d’autres métiers que le métier d’origine. Dans les deux cas, il est important de cibler une entreprise qui a une large gamme de services pour y faire carrière. Chez CBRE, nous travaillons beaucoup sur le développement de ces passerelles, compte tenu de la diversité des métiers existants au sein du groupe. CBRE accompagne également des consultants immobiliers qui commencent leur carrière en petites et moyennes surfaces puis évoluent vers des postes en grandes surfaces (de 2000 à 5000 m²). Il y aussi des passerelles entre les postes d’analystes et de consultants dans le brokerage, mais également du brokerage vers des fonctions commerciales en aménagement d’espaces, par exemple. Il y a des passerelles pour évoluer vers le conseil au sein des équipes Corporate, en expertise également et en Capital Markets. Les fonctions d’encadrement sont des évolutions possibles en mobilité interne bien entendu. Afin de favoriser les passerelles entre les métiers, CBRE soutient certains collaborateurs en finançant des parcours de formation d’excellence (Masters et DESUP en immobilier de l’ESSEC, la Sorbonne, Dauphine…), des cours du soir à l’ICH et les inscriptions à la RICS. L’évolution des connaissances et la formation continue sont en effet des moyens importants favorisant la mobilité entre les métiers. Les bilans de compétence et les VAE sont également des outils utilisés pour favoriser ce type de démarche pour les collaborateurs ayant du potentiel. De nouvelles passerelles existent sous l’impulsion du groupe au niveau mondial puisque des programmes et des mobilités européennes sont mis en place au niveau de la zone EMEA. Nous accompagnons aussi certains collaborateurs qui ont du talent et qui, après quelques années d’assistanat, ont relevé le challenge de devenir consultant immobilier.
BI : Trois conseils que vous donneriez à un jeune pro qui débute
MJ : Mon premier conseil est de parler l’anglais. Cela vise à ouvrir les perspectives d’évolution au sein des groupes internationaux mais aussi des perspectives de projets immobiliers passionnants à gérer pour certains clients internationaux. Ensuite, je recommande aux jeunes professionnels de s’immerger chez les clients, de regarder comment ils travaillent, les écouter, prendre du temps pour les comprendre et appréhender le fonctionnement des marchés. Il est très important d’évaluer l’importance de la vie immobilière des clients pour comprendre rapidement leurs enjeux. Enfin, je pense qu’il est important de travailler avec un certain nombre de valeurs. En effet, si les connaissances techniques, juridiques et commerciales sont essentielles dans nos métiers, la différence se fait aussi par la posture, le sens des responsabilités, le respect, l’intégrité, le désir d’innover... Et surtout l’envie, car il est important d’avoir envie d’exercer son métier et y prendre du plaisir !

Le Passeport pour l'Emploi vous propose un guide des métiers de l’immobilier, une nomenclature des écoles et des universités dispensant des formations sur l’immobilier, les conseils des décideurs, les attentes des jeunes professionnels, les conseils de DRH de grands acteurs de l'industrie immobilière, les paroles d'experts, ainsi qu'un annuaire du recrutement regroupant près de 150 fiches d’identité des DRH des sociétés immobilières en France, mais également des cabinets de recrutement spécialisés dans notre industrie.

> Procurez-vous la deuxième édition du hors-série Un passeport pour l'emploi