Carrières
Maryse Aulagnon, Affine

« Hommes-femmes : du même côté du miroir »

Maryse Aulagnon, administratrice d'Air France-KLM, BPCE et Veolia environnement.
Business Immo Madame : Comment se sont déroulés vos premiers pas en tant qu’administratrice ?
Maryse Aulagnon : Mon premier poste d’administratrice chez Air France-KLM en 2010, je le dois sans doute à la fois à un chasseur de têtes et à des relations professionnelles et amicales antérieures, dans un contexte marqué par la dynamique de la loi Copé-Zimmermann de 2011. Avant d’accepter ce poste puis les suivants, j’ai beaucoup réfléchi. Refuser revenait à nourrir l’argument sur l’absence de femmes disponibles pour ces fonctions. Il faut peut-être y voir là un acte militant : le moment était venu de franchir le pas. Même si les femmes sont choisies pour des raisons de quotas, force est de constater qu’elles « font le job ». Et il semble que les autres membres de conseil estiment qu’elles le font très bien. Mon immersion dans le monde d’Air France-KLM a été finalement assez naturelle. Une fois nommée, j’ai rencontré les administrateurs et j’ai demandé à visiter certaines implantations comme le centre de « yield management » qui est l’un des meilleurs du monde, le traitement des bagages de l’aéroport de Roissy dont le fonctionnement est étonnant... Les sujets sensibles et passionnants ne manquent pas comme celui des alliances ou de la flotte cargo par exemple.
BIM : Air France-KLM, BPCE, Veolia Environnement, quels liens avec l’immobilier ?
MA : Finalement, les ponts entre l’industrie immobilière et l’industrie aéronautique sont plus nombreux qu’on ne le pense. Le « business model » a des similitudes avec celui de l’immobilier : les deux métiers sont fortement capitalistiques et ont recours aux mêmes techniques de financement bancaire (leasing, financements sécurisés) ou à certains outils juridiques proches ; les principales normes IFRS applicables sont les mêmes. Pour ma part, j’y ai trouvé des points communs avec Affine comme la double culture, que je pratique avec notre filiale belge, Banimmo 14.23€ | -1.18% . La double culture, je l’ai retrouvée chez BPCE où je suis membre du Conseil de surveillance depuis 2011. Enfin, chez Veolia Environnement où j’ai été nommée en 2012, je suis dans mon cœur de métier, avec les transports urbains, le développement durable, l’innovation, le développement des grandes métropoles, les infrastructures, vus sous l’angle industriel. Dans le même temps, cette ouverture vers d’autres secteurs, dans le cadre de très grandes entreprises m’apporte également beaucoup : l’exigence d’être parmi les meilleurs, des connaissances et des réflexes qui peuvent être transposés dans le monde de l’immobilier et chez Affine 14.59€ | +0.34% .
BIM : Votre statut d’administratrice implique-t-il une charge de travail supplémentaire ?
MA : Le poste d’administratrice satisfait mon goût de l’effort et représente indiscutablement beaucoup de travail. En définitive mes postes d’administratrices se traduisent, chaque fois, par 8 à 10 conseils par an, des comités d’audits (dont je suis la présidente chez Air France-KLM) et de nombreux comités de nominations et rémunérations (chez BPCE), et la préparation, souvent nocturne, que ces réunions impliquent. Par ailleurs, le moment fort de ces entreprises reste l’arrêté des comptes, mais il intervient désormais à la même période, pour toutes les sociétés cotées, ce qui entraîne parfois des difficultés d’agenda.
BIM : Quels sont les devoirs d’un administrateur ?
MA : Ne le cachons pas : la tâche de travail est très lourde mais je l’ai choisie et ne le regrette pas. Etre administrateur, c’est d’abord être indépendant, bienveillant à l’égard des équipes qui travaillent avec conviction, intelligence et dévouement sur des situations parfois difficiles et dans un environnement économique peu favorable; c’est donc essayer de les aider en posant des questions, en jouant une partie de ping-pong intellectuel. Les femmes, comme Laurence Danon ou Patricia Barbizet que j’ai côtoyées dans ces conseils, réussissent bien dans cet exercice.
BIM : Quels conseils donneriez-vous aux femmes qui souhaitent suivre cette voie ?
MA : Souvent consultée par des femmes sur l’opportunité de faire acte de candidature pour un poste d’administratrice, je leur demande si elles ont fait leur CV, ce qui revient à leur poser la question : le voulez-vous vraiment ? Le deuxième conseil que je leur donnerai, c’est de ne pas être complexée sous prétexte d’être novice en la matière. Je continue à recevoir des propositions de chasseurs de têtes et préfère les orienter vers des candidates potentielles, j’en rencontre quelques-unes qui souhaitent être conseillées dans cette démarche. Je considère normal de partager cette expérience.
BIM : Le mot de la fin ?
MA : Hommes-femmes : nous sommes du même côté du miroir quand il s’agit de conseils d’administration : seuls l’intérêt de l’entreprise et la compétence comptent.

Cette nouvelle édition de Business Immo Madame intitulée "Où en sont les femmes ?" a entièrement été réalisée par les membres du Cercle des Femmes de l'Immobilier et son Cercle Complice.

> Acheter Business Immo Madame 2013

> S’abonner à Business Immo