Green

"L'unique argument écologique ne peut que réduire le débat sur l'architecture" - Jean-Michel Wilmotte

Dans les colonnes du Figaro Magazine, l’architecte Jean-Michel Wilmotte s’est livré à un débat sur les tours à Paris avec Denis Baupin, adjoint Verts à la mairie.

Ce dernier reste hostile aux tours. « Aujourd’hui, on parle de tours écologiques. Sans doute fera-t-on des bâtiments moins anti-écolo que ne l’ont été les tours de la Défense, mais pour un résultat seulement « moins pire » qu’avant… L’accès aux étages supérieurs, les contraintes de sécurité, la non-compacité des bâtiments sont autant de facteurs de dépense d’énergie. L’argument écologique est de mauvaise foi », affirme Denis Baupin.

« C’est à la lumière des erreurs d’hier qu’il faut repenser l’avenir. Pour ce qui est de la dépense en énergie, elle a baissé de moitié, la norme à la Défense devant être de 200-230 kilowattheures par mètre carré, pour arriver à 52 kilowattheures… », rétorque l’architecte, farouche partisan des tours dans la capitale, avance ses arguments : « La verticalité a du bon. L’idée est de donner de l’oxygène. On crée au sol, avec la vie autour. La HQE (haute qualité environnementale) est en train de faire des progrès énormes, avec des études sur l’utilisation maximale de la lumière naturelle, la ventilation, le réchauffement, l’ouverture des fenêtres dans les cours intérieures… », conclut Jean-Michel Wilmotte.