Green

« Oui, il y a rupture irréversible dans le bâtiment quand on divise par trois la nouvelle norme de construction et quand on la divise par six...

...par rapport à la moyenne actuelle dans l’ancien ; quand on enregistre 20 000 demandes de certification en BBC soit 20 fois plus qu’en 2007 ; quand on signe 120 000 éco-prêts à taux zéro en un an et qu’on sera à 250 000 d’ici la fin de l’année ; quand on rénove 40 000 logements sociaux sur les 800 000 programmés » : c’est en ces termes que Jean-Louis Borloo a ouvert, le 4 mai dernier, à l’Assemblée nationale, la discussion parlementaire sur le projet de loi Grenelle II.
« C’est la double révolution du bâtiment, avec, dans le neuf, la mise en place d’une nouvelle norme de construction à 50 KWh/an/m² contre 150 KWh/m² dans la norme actuelle et contre 300 KWh/m² constaté dans le bâti existant. C’est dans l’ancien, la rénovation des 40 millions de m² des bâtiments publics de l’Etat ; c’est la rénovation de 40 000 logements sociaux sur les 800 000 programmés, c’est, chez les particuliers, la signature de 120 000 éco-prêts à taux zéro pour financer des travaux de rénovation thermique, soit 500 par jour, c’est une hausse de 800 % en deux ans du nombre de bilans carbone réalisés, c’est déjà près de 40 000 emplois mobilisés dans la filière du bâtiment », a-t-il poursuivi.