Green

« La charge de la rénovation « durable » du parc existant reviendra au propriétaire », Colliers UFG PM

Une rénovation qui se traduira par l’amélioration de la gestion des bâtiments, l’installation d’équipements techniques performants, des travaux de réhabilitation. Mais, comme le souligne Colliers UFG PM dans sa note de conjoncture trimestrielle « le coût de ces stratégies ne pourra être compensé que dans certains cas de figure : un engagement locatif garanti prenant effet après les travaux, envisageable avec des grands comptes, beaucoup moins avec des PME ; un marché locatif suffisamment établi pour lancer des travaux « en blanc » ; la possibilité de densifier les bâtiments (extension, surélévation...) afin de générer des revenus locatifs futurs supplémentaires ». Ce dernier cas suppose un partenariat entre les propriétaires et les organes locaux responsables de l’aménagement, pour résoudre l’équation économique de la rénovation du parc existant.

Mots-clés : Colliers UFG PM