Logement
Point de vue de Denys Brunel, Chambre des Propriétaires

Les mesures du gouvernement pour relancer l’immobilier : une annonce au goût amer…

Le Premier ministre, Manuel Valls, et la ministre du Logement, Madame Sylvia Pinel, ont lancé aujourd’hui de nouvelles mesures pour relancer le logement en France, au moment où les chiffres confirment une chute du marché sans précédent. En effet, en 2014, on estime au maximum à 290 000 le nombre de logements neufs livrés donc moins qu’en 1954, année de la grande crise du logement.

Les propositions du gouvernement restent floues sur de nombreux points comme la simplification des normes. 50 mesures de simplification vont être mises en œuvre, mais soyons sérieux, cela fait des mois que le gouvernement travaille sur ces mesures de simplification alors pourquoi attendre l’automne pour leur mise en œuvre : il est urgent d’agir ! Concernant la libération des terrains constructibles, a-t-on du temps à perdre à la mise en place d’une commission nationale de l’aménagement, de l’urbanisme et du foncier alors que c’est maintenant qu’il faut libérer des terrains, on le sait depuis longtemps !

Autre mesure annoncée qui, de prime abord, va dans le bon sens et signe le retour du prêt à taux zéro dans l’ancien pour favoriser l’accession à la propriété. Mais il y a un bémol avec la restriction du dispositif à certains centres-bourgs de zone rurale, ce qui revient à rendre peu de dossiers éligibles.

La Chambre Nationale des Propriétaires regrette que les mesures annoncées par le Premier ministre n’encouragent pas les français à l’investissement locatif, investissement indispensable pour combattre la pénurie endémique de logements dans notre pays. Nous alertons à nouveau le gouvernement sur le nécessaire relais par l’initiative privée qui n’aura lieu que dans un climat de confiance restaurée.