Commerce

Le roi David

© Sashkin - Fotolia.com

David Simon imprime sa marque sur Klépierre 36.15€ | +2.52% . Et même sur le paysage européen de l'immobilier de commerce en Europe. Le leader des centres commerciaux aux Etats-Unis, avec Simon Property Group et ses 30 Mds$ d’actifs, est en train de constituer son pendant de ce côté de l'Atlantique. La fusion entre Klépierre et Corio va donner naissance à une foncière de plus de 21 Mds€ d’actifs. Un pure-player massivement investi en France mais rayonnant sur 16 pays européens, des solides contrées Nordiques aux plus volatils territoires méditerranéens. Un major de la cote aussi avec une capitalisation boursière supérieure à 10 Mds€, et un vrai flottant de 5 Mds€.

En quelques années, David Simon aura profondément changé la feuille de route de Klépierre. Depuis son arrivée en 2012, dans ce qui était une opération sauvetage de l’une des pépites de BNP Paribas, il a constitué aujourd’hui le premier véritable challenger d’Unibail-Rodamco 216.45€ | +3.00% en Europe continentale. En s’inspirant du même modèle (à moins que ce ne soit le contraire).

D’abord une concentration sur les grands centres commerciaux, si possible dominants sur leur zone de chalandise. Quand David Simon a mis un pied chez Klépierre, la foncière détenait 271 centres commerciaux. Après la fusion avec Corio, elle en affichera 182 au compteur. Et dès à présent, il est acquis que la stratégie de concentration sur ces gros actifs va se poursuivre et se concrétiser par de nouvelles cessions. Unibail-Rodamco a d’ailleurs annoncé la même politique.

Ensuite, un ciblage sur les zones les plus dynamiques en termes de croissance démographique et économique. Ici, les allocations pays ne comptent plus. Paris n’est pas la France, mais une « gateway city » où il fait sens d’y renforcer son patrimoine. L’Italie est regardée comme une opportunité de croissance, si l’on veut bien se cantonner au Nord. Le Sud de la France est recherché pour son dynamisme démographique. Des métropoles telles que Barcelone, Berlin, Budapest, Istanbul, Madrid, Prague, Rome Varsovie… sont vues comme des capitales économiques et/ou touristiques sur lesquelles on peut avant tout capitaliser des flux.

Enfin, une taille critique qui permet à la fois de proposer une large plate-forme aux enseignes et constitue la plus grande des barrières pour tout nouvel acteur. Unibail-Rodamco et Klépierre-Corio se partagent le territoire européen sur lequel elles vont chasser les mêmes grandes enseignes internationales. Avec SPG, David Simon a l’avantage de pouvoir les sourcer ou les implanter aux Etats-Unis. Il dispose aussi d’une autre arme : les accompagner dans les Outlets Centers. En Europe, cette arme s’appelle Mc Arthur Glen avec qui il a signé un joint-venture l’an passé.