Logistique

« Nous vivons une période délicate mais le marché est bien structuré »

Didier Terrier, responsable du département logistique de DTZ estime que la situation n’est pas catastrophique. « La demande placée a augmentée de 20% au premier semestre 2010 en Ile-de-France alors qu’elle est en forte baisse en régions. Mais ce ne sont que les conséquences des années passées, qui avaient vu des scores importants en régions entre 2006 et 2008 ». L’expert remarque également qu’entre 1998 et 2005, il y a eu un phénomène de surproduction du fait de l’arrivée sur le marché de nouveaux investisseurs portant l’activité des constructeurs. A ce phénomène s’est greffée une conjoncture économique difficile : « les prestataires logistiques, principaux occupants des entrepôts, ont dû accepter une occupation moindre de leurs clients, libérant du mètre carré. Lorsqu’ils parviennent à trouver de nouveaux clients, ils remplissent leurs espaces vides. Ils n’ont aucune raison de chercher de nouvelles surfaces ». Didier Terrier pense que l’activité de l’immobilier logistique ne retrouvera tout son dynamisme qu’à la fin de 2011.

Mots-clés : Didier Terrier, DTZ