Logement

"Nous ne considérons pas que notre action de simplification de la loi est terminée...

Une plus grande lisibilité de la réglementation est absolument nécessaire au rétablissement de la confiance sur un marché durement éprouvé par la crise. Rappelons que les professionnels assurent 40 % des locations, 60 % des transactions immobilières et 90 % des gestions de copropriétés. Les pouvoirs publics ont compris qu’il était indispensable de travailler avec les professionnels de terrain pour améliorer le système dans son ensemble". Jean-François Buet, président de la Fnaim, commente le travail mené sur la loi Alur.