Bureau

Hermitage réagit à l'article du Canard Enchaîné : "Les Russes gâchent pour 2 mds de béton à la Défense"

Le projet Hermitage Plaza © Hermitage

Hermitage, qui projette de construire le programme Hermitage Plaza, réagit à l'article, paru ce jour dans Le Canard Enchaîné, intitulé "Les Russes gâchent pour 2 millards de béton à la Défense" qui laisse entendre, par la bouche d'un conseiller de l'Elysée, que "Tout est gelé les tours ne verront jamais le jour".

Voic la réponse in extenso du groupe Hermitage :

"Suite à un article fantaisiste paru dans le journal humoristique – le Canard Enchainé, ce mercredi 10 décembre 2014, Hermitage informe sur les avancées du projet Hermitage Plaza.

1- Travaux préparatoires au projet Hermitage Plaza

Depuis cet été, Hermitage a fait lancer les travaux de déplacement des installations de production de froid « installations SUC » qui vont se poursuivre tout l’hiver pour un achèvement avant l’été 2015. Hermitage finance ces travaux en fonds propres. Ces travaux sont un préalable indispensable au démarrage du chantier du projet.

2- Etat des lieux financier

A ce jour, le Groupe Hermitage a investi dans ce projet près de 200 M€ ayant permis de financer :
- Les acquisitions foncières,
- La conception du projet
- Les coûts de relogements
- Et les travaux préparatoires.

3- Les relogements de 250 familles sur place

Pour Hermitage et Logis Transports, le relogement des familles en place a toujours constitué une priorité. Il a été réalisé d’une manière exemplaire. Hermitage a reçu de nombreuses lettres de remerciements sur ces relogements. Il reste 20 familles sur les 250 présentes initialement à reloger l’objectif est de le faire d’ici l’été prochain. Ces 20 familles occupent des appartements qui sont dans l’emprise du PC Ouest (permis de construire du centre commercial) alors que les emprises pour les PC Est et Sud (les 2 Tours) sont intégralement libres d’occupation.

4- Les procédures

D’une manière générale, les détracteurs du projet ont perdu toutes leurs procédures. Selon les dossiers, les jugements sont intervenus en première instance, d’autres en appel et d’autres en cassation. D’autres procédures aboutiront au 1er semestre 2015.

5- Accords Epadesa

Le protocole de Saint-Pétersbourg de juin 2010, qui donne des droits essentiels pour le projet, est valable jusqu’en juin 2020. Il sera relayé par une promesse qui devra être signée d’ici l’été 2015.

6- Financement du projet

Dès l’origine, le financement de cette opération a été monté au niveau international par un pool bancaire comprenant des banques russes et des banques européennes. Le montant de ce financement est de 1,65 Mds€. Inchangé, ce schéma n’est pas remis en cause par une quelconque décision conjoncturelle. La nécessité de ce financement porte sur la construction du projet et par conséquent il sera libéré pour la signature de la promesse avec l’Epadesa."

Découvrez le projet en images

Sur le même thème