Bureau

La 3e révolution tertiaire

Vous avez connu l’âge du bureau cloisonné. Vous avez goûté aux joies 
(et aux turpitudes) de l’open-space. Il vous faudra désormais apprendre à entrer dans l’ère du collectif, du partage ou du travailler ensemble. Cela ne vous aura pas échappé : l’explosion de la mobilité s’est accompagnée, dans le monde des environnements de travail, d’une explosion des espaces collaboratifs. La machine à café d’hier - qui a la vie dure - a fait des petits. Aujourd’hui - et demain plus encore - on travaille partout : dans des salles de réunions qui prennent des formes de plus en plus ludiques, à la cafétéria qui ressemble à tout sauf à une cafétéria, dans des jardins réinventés, dans des espaces de coworking, dans des fab labs... Bref, « le collectif est partout », comme le désigne si bien l’architecte-designer Olivier Saguez. A telle enseigne que l’espace de bureau individuel - au-delà de son mode d’organisation - perd du terrain, représentant parfois moins de 50 % des espaces de travail. Jusqu’où ira-t-on ?

D’autant que cette profonde modification dans les manières de travailler n’est pas venue seule. Elle est, plus justement, l’un des trois volets de la révolution tertiaire qui déferle sur nos bureaux. Le retour en force de l’adresse dans les stratégies d’implantation des entreprises est l’un de ceux-là. Une tendance lourde, très lourde, guidée par les concepts de polarité/centralité sans oublier celui, incantatoire, de mixité. Polarité/centralité/mixité : un nouveau triptyque qui remet au goût du jour des valeurs d’antan que l’on croyait oubliées comme l’emplacement, l’emplacement et encore l’emplacement. Enfin, troisième volet de cette révolution tous azimuts du bureau : l’immeuble. Sous la poussée d’Internet, sous la pression des entreprises, sous le feu du marché : l’immeuble de bureau commence, un peu, à se réinventer. Mixité fonctionnelle, mutualisation, réversibilité : les consciences s’éveillent, titillées par le politique, mais elles restent encore sous le joug des standards d’hier. Le bureau est mort, vive le bureau !


> Commander le magazine 112 "Bureau, la nouvelle vague"

> Pour vous procurer le numéro 112 au format digital

Abonnés à l'Intégrale ou au Digital, identifiez-vous et consultez dès à présent le numéro 112 au format digital, accessible depuis ordinateurs et tablettes.

Sur le même thème

Auteur