Territoires

[EDITO] 815 nuances d’innovation urbaine

© Sergey Nivens - Fotolia

Qui l'eut cru ? L'appel à projets "réinventer Paris" lancé par la mairie de Paris il y a déjà trois mois, a battu tous les records d'affluence avec 815 marques d'intérêts là où la Ville en espérait 200. Des propositions venues du monde entier, du Brésil à Singapour en passant par la Grande-Bretagne, les Pays-Bas ou la Chine. Des méthodes de travail et des équipes inédites. De nouvelles façons d'habiter, de travailler, de se divertir. Il faut bien se l'avouer : les professionnels de la construction, de l'immobilier et de la ville ont joué le jeu dans cette ambition parisienne qui est déjà, par sa participation, une grande réussite.

"Ce message est pour nous une grande source d'enthousiasme et de défi. Il est la preuve que lorsque nous trouvons les bonnes méthodes, Paris peut devenir en quelques mois l'épicentre de l'innovation urbaine", a déclaré Jean-Louis Missika, l'adjoint à l'urbanisme et à l'innovation de la Ville de Paris, porteur de cette compétition internationale. Elle a déjà fait école à Londres où les architectes britanniques ont demandé à Boris Johnson, jamais en mal de bonnes idées, d'initier un projet similaire. L'idée a également voyagé jusqu'à Singapour, au Brésil...

Et après ? Au-delà des chiffres, au-delà de l'engouement que cet appel à projets a suscité, "réinventer Paris" est la cristallisation de la bataille que livre les tenants de l'innovation aux partisans de la défense du patrimoine. Ceux-là même qui bataillent contre le projet de la Samaritaine. Qui fulminent contre la tour Triangle. Qui s'élèvent contre un projet de transformation de l'hôtel de la Marine. Qui œuvrent pour que les toits de Paris soient classés au patrimoine mondial de l'Unesco. Qui veulent en somme muséifier Paris, le mettre sous cloche, le soustraire de la compétition des villes-mondes. Le formidable engouement suscité par "réinventer Paris" démontre au moins que ces défenseurs d'un Paris immuable auront désormais de sérieux compétiteurs en face d'eux. Paris vaut bien qu'on le réinvente. N’en déplaise à quelques « Khmers pierre ».