Hôtels/Loisirs

En janvier 2015, Charlie Hebdo pèse lourd sur les chiffres de l'hôtellerie (In Extenso-Deloitte)

En partenariat avec

© Jacques PALUT - Fotolia.com

Depuis les  évènements de Charlie Hebdo, l'occupation des hôtels est en net retrait. Depuis le mois de janvier, la baisse est de 3% à 6% pour la plupart des catégories hôtelières, selon les derniers chiffres du baromètre mensuel du cabinet In Extenso-Deloitte.

L’impact est particulièrement visible sur les catégories les plus prestigieuses – hôtels de charme et de luxe – dont la clientèle à forte composante étrangère a préféré remettre son voyage.

En province, l’hôtellerie économique à haut de gamme enregistre une véritable progression du chiffre d’affaires. L’occupation et les prix moyens progressent, signe que la demande a été soutenue. Seule exception, l’hôtellerie de luxe qui enregistre une baisse d’activité aussi bien en Province que sur la Côte d’Azur. La clientèle étrangère, marquée par les évènements parisiens, a certainement redouté des évènements similaires ailleurs en France.

Mais si les tendances en province ont été positives (voir tableaux ci-joints), Olivier Petit, associé In Extenso Tourisme, Culture & Hôtellerie, observe "que le dynamisme a surtout été porté par quelques zones, et notamment, par certaines agglomérations. Lille, Lyon ou Montpellier ont ainsi enregistré de très nettes progressions des indicateurs".