Bureau

[EDITO] Le génie français

© DR

Et si nous arrêtions le French Bashing ? Et si nous stoppions cet exercice d’auto-flagellation dans lequel les Français et nos amis Anglais excellent ? Oui, la France a une croissance asthénique. Oui, la France souffre du poids de sa dette. Oui, la France a du mal à vendre sa politique fiscale ou plutôt son absence de politique fiscale. Oui, enfin et surtout, la France accepte mal de se réformer. Tous ces arguments, archi-rabâchés on les connaît trop mais on voudrait, pour une fois, une seule, ne plus les entendre.



Alors, après le French Bashing, pourquoi ne pas essayer une autre posture, le French Loving ? Sans jouer les girouettes, on a tendance trop souvent à oublier que la France immobilière a de solides arguments à faire valoir au premier rang desquels la formidable attractivité de son marché de l’investissement, plus liquide que jamais. Mais ce n’est pas tout. En dépit du blues qui frappe les entreprises françaises, le socle du marché locatif - et notamment parisien - est solide comme un roc. Reste enfin l’impulsion politique sans laquelle rien n’est possible. La Ville de Paris, avec son appel à projets innovants « Réinventer Paris », vient d’exhorter la communauté immobilière à se repenser mais surtout à faire. 



Ne résistons donc pas au vent d’optimisme qui souffle sur le marché français. La question est maintenant de savoir s’il sera assez fort pour susciter la passion ou provoquer le dépit. Car en immobilier - et plus que dans les autres industries - la charge émotionnelle est forte, puissante, mais elle ne saurait être suffisante. 


> Pour vous procurer le numéro 113 au format papier

> Pour vous procurer le numéro 113 au format digital

> Abonnés à l'Intégrale ou au Digital, identifiez-vous et consultez dès à présent le numéro 113 au format digital, accessible depuis ordinateurs et tablettes.

Mots-clés : Magazine 113
Auteur