Bourse / Finance
Point de vue de Laurent Saint Aubin, Sofidy

[POINT DE VUE] La réduction des coûts de financement des foncières cotées incite à l’optimisme

L’appréciation qu’ont les marchés du secteur des sociétés foncières est aujourd’hui dirigée selon nous par le sentiment que la baisse des taux est terminée tandis que l’amélioration de l’environnement économique est fragile et réversible à l’image de ce que l’on constate aux Etats-Unis.

Il en résulterait ainsi une absence d’amélioration des revenus locatifs, une stabilité, au mieux, des coûts de financement en un arrêt de la hausse des valeurs. Notre perspective est différente : nous estimons en effet que la reprise s’installe en Europe, d’autant que la BCE pourrait accroître ses achats en cas de fléchissement.

Nous continuons de considérer que les valorisations vont poursuivre leur progression, servies, au moins pour la part Prime des portefeuilles, par un différentiel de rendement exceptionnel avec les rendements des fonds d’Etat et par la repondération en cours du poids de l’immobilier dans le portefeuille des grands institutionnels.
Ce que nous souhaiterions mettre en avant cette fois, est la poursuite continue de la réduction des coûts de financement des foncières cotées. En effet, la stabilisation des taux en instantané laisse ressortir des marges de manœuvre encore considérables sur les stocks de dette comme entend l’illustrer le tableau ci-dessous qui présente la situation des cinq principales foncières cotées de la zone Euro :

Il ressort clairement du tableau ci-dessus que les conditions des dernières émissions sont substantiellement inférieures au coût moyen de la dette des foncières qui par le jeu des rachats anticipés de souches anciennes est abaissé à son tour. En outre, pour les financements bancaires, on constate également un double mouvement favorable (taux d’intérêt + marge d’intermédiation).

Ce mouvement, joint à la stabilisation de l’environnement locatif devrait être visible dans les publications du premier semestre 2015 et entraîner une réappréciation boursière du secteur.

Mots-clés : Laurent Saint-Aubin, Sofidy
Business Immo