Territoires

[EDITO] Paris gagnés

Projet "Mille Arbres", pour le site de Pershing, Paris 17e © Sou Fujimoto-OXO Architects

Paris était au centre du monde hier. Du monde de l’industrie immobilière à tout le moins, mais aussi de celui des architectes, urbanistes, paysagistes, sociologues, écologues, artistes… à en croire les profils qui déambulaient hier soir au Pavillon de l’Arsenal pour butiner les résultats de Réinventer Paris. Une chose est sûre. Anne Hidalgo et Jean-Louis Missika ont réussi leur pari.

En attendant de réinventer la ville, ils ont su insuffler une incroyable dynamique que l’on n’avait plus vu depuis… 2007 et le lancement d’une consultation internationale sur le Grand Paris. Depuis, de nombreux rêves se sont évaporés dans les brumes politico-administratives, mais les tunneliers sont quand même entrés en action. Et le Grand Paris, avec toutes ses imperfections, n’en est pas moins le premier grand projet d’aménagement en Europe continentale.

Ici, dans le petit Paris, l’essai ne demande qu’à être transformé. Réinventer Paris pour enfin casser cette image de ville dans le formol où certains ayatollahs des vieilles pierres et autres aficionados du monolithisme haussmannien éteignent toute créativité au prétexte (souvent fallacieux) de la défense du patrimoine.

Réinventer Paris pour tester, in vivo, une certaine vision de la ville de demain dans une nouvelle ère, celle de la société des urbains, pour reprendre la réflexion de Michel Serres. C’est un fablab grandeur nature de l’urbanisme du XXIe siècle d’une grande métropole. Les propositions retenues, il est vrai à partir d’un cahier des charges contraignant, ont en commun de mêler les usages, de replacer la nature au cœur d’un univers minéral, de penser la réversibilité et l’agilité des bâtiments ou encore de laisser à la culture et à la créativité une place que l’on n’a jamais vue.

Réinventer Paris pour en finir avec cette image de rente qui colle à la peau des acteurs immobiliers. Ce concours, s’il a été un choc pour certains encore trop habitués à fonctionner en silos, est surtout la preuve que ceux qui pensent « hors de la boîte » ne sont pas forcément à côté de la plaque. C’est l’innovation au pouvoir.

 

Les enseignements de "Réinventer Paris" selon Jean-Louis Missika :

La joie de Philippe Journo et Emmanuel Launiau :