Green

"Nous pensons que le cadre réglementaire de l’éolien tient compte de son environnement (patrimoine, habitations, biodiversité, …). Pourtant...

Jean-Louis Bal © greenunivers.com

... dans le cadre du projet de loi sur la liberté de création, du patrimoine et de l’architecture, une disposition a été votée pour soumettre tout projet éolien en covisibilité d’un monument historique dans un rayon de 10 km à l’avis conforme de l’Architecte des Bâtiments de France. Nous respectons pleinement les missions des architectes des bâtiments de France. Néanmoins, donner un droit de véto aux ABF, c’est retirer au Préfet  son pouvoir  de décision et prendre le risque de bloquer tout nouveau parc éolien en France, d’autant plus qu’il existe plus de 44 000 monuments historiques dans notre pays. L’encadrement pour préserver notre patrimoine existe déjà, il est absolument nécessaire de revenir sur cette disposition qui condamnerait le développement d’une forme de production d’énergie indispensable à l’atteinte de nos objectifs. Dit autrement, cette disposition viendrait anéantir les ambitions de la loi pour laquelle je suis auditionné ce jour ! », a déclaré Jean-Louis Bal, président du syndicat des énergies renouvelables (SER), lors de son audition dans le cadre d’une mission parlementaire relative à la loi de transition énergétique.