Commerce

[EDITO] Les Halles : du ventre au cœur de Paris

L’inauguration en grandes pompes hier de la Canopée et du nouveau Forum des Halles signe la 3e vie de ce quartier de l’hyper-centre parisien dont les mutations sont un véritable fil rouge de l’évolution de la ville. Les plus anciens auront connu le ventre de Paris, déménagé à partir de 1969 pour Rungis. Les quinquagénaires auront encore quelques souvenirs de leurs premières virées shopping dans un forum ouvert en 1979 et refermant au bout de 10 ans de travaux le trou des Halles dans un Paris en plein chantier Pompidolien. Les nouvelles générations – Y ou Z, GAFA ou NATU selon leur degré d’avancement dans l’échelle de l’innovation – pourront « zoner » dans un nouvel opus qui symbolise une nouvelle forme d’animation d’un territoire où le commerce physique y joue toujours un rôle majeur.

Mais un commerce physique renouvelé, repensé, réinventé pour ne pas disparaître sous les coups de boutoir du e-commerce, de l’économie de partage ou plus simplement de la crise qui n’en finit plus. Ici, Unibail-Rodamco 205.50€ | +0.88% se sert de la Canopée, une monumentale structure métallique de près de 100 mètres de largeur, pour ouvrir sur l’extérieur un forum autrefois enterré et redessiner une perspective depuis Beaubourg jusqu’à la Bourse de commerce. Un nouveau centre commercial assis sur un flux permanent, en l’occurrence une gare (la première d’Europe avec 750 000 passagers par jour, assure Christophe Cuvillier), que les professionnels du retail entendent capter en partie. Un centre commercial rénové et étendu qui donne la part belle aux flagships, ces vaisseaux amiraux qui sont tout autant des points de vente que des ambassadeurs de la marque. Mais un centre commercial qui s’ouvre aussi à la culture et aux loisirs.

Le nouveau Forum des Halles n’échappe pas à la polémique comme par le passé. La Canopée encaisse les critiques, sur sa couleur (sable pour ses concepteurs, jaune « pipi » pour ses détracteurs), son prix qui a dérapé autour du milliard d’euros ou son aspect « massif » pour reprendre les propos d’un ancien ministre aujourd’hui député et conseiller de Paris. Comme en son temps, la destruction des pavillons Baltard avait soulevé l’ire des défenseurs du patrimoine.

Le Forum des Halles est un nouveau chapitre dans l’histoire urbaine de ce qui fut le ventre de Paris et qui se positionne aujourd’hui comme le cœur, voire le poumon de la Capitale. Il est la résultante d’un glissement des fonctions de la ville, du vital au futile, mais avec toujours en fil rouge le commerce. Bref, le témoignage d’une tranche de vie. Car le commerce, c’est la vie.