Territoires
La renaissance de la boucle Sud

Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux

Les laboratoires Roche sur l’immeuble « Horizons » à Boulogne-Billancourt, Carrefour Management sur « Anthos », toujours à Boulogne, Sogeti dans l’immeuble « Colisée-Axium » à Issy-les-Moulineaux, le siège de BNP Paribas Real Estate vendu à l’allemand SEB encore à Issy : le micro-marché de la boucle Sud, regroupant les communes de Boulogne, Issy, Meudon, Sèvres et Saint-Cloud, aura superformé depuis le début de l’année 2010. Avec un parc de bureaux de 2,4 millions de m2 – représentant 5 % du parc tertiaire francilien -, la boucle Sud représente une concurrente très sérieuse au QCA parisien et une alternative au quartier d’affaires de La Défense. Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux monopolisent logiquement l’essentiel de l’activité tertiaire. Les loyers gardent la tête haute avec un prime à 500 €/m².

Thierry Solère, premier maire-adjoint de Boulogne-Billancourt et vice-président du Conseil général des Hauts-de-Seine « Ipsen et L’Equipe, et plus récemment (malgré la crise !), Roche et (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives

Sur le même thème