Territoires

"L'Etat s'est rendu compte que la Défense courait les plus grands périls faute (...)

Patrick Devedjian © Wikimedia

(...) d'investissements auquel l'Etat ne s'est jamais résolu. La Défense est un enjeu vital, c'est le premier moteur économique de la France et aussi le moteur économique des Hauts-de-Seine. L'Etat n'y a pris que de mauvaises décisions et n'est pas disposé à procéder aux urgences qui se manifestent aujourd'hui3 a déclaré Patrick Devedjian, président du conseil départemental des Hauts-de-Seine et président de Defacto, suite à la décision de l'Etat de transférer l'aménagement du quartier aux collectivités locales.