Logement
Point de vue de Régis de Boisé, LeBonBail

Digitalisation : comment l’immobilier prend le virage du numérique

Le secteur de l’immobilier français s’est engagé dans une importante transformation numérique en vue de répondre aux nouvelles attentes des particuliers comme des professionnels, pour qui la recherche d’annonces immobilières s’effectue désormais majoritairement en ligne. Cette transformation se traduit notamment par l’apparition de nouveaux services (portails multi-annonces, visites virtuelles, etc) et donc par l’arrivée de nouveaux acteurs, qui permettent d’approfondir la dématérialisation.

La recherche d’annonces immobilières en ligne : une pratique adoptée par les français

La recherche de biens immobiliers via des annonces en ligne a très vite été intégrée dans les habitudes, et c’est également le premier service immobilier à s’être numérisé aussi rapidement. Les données internes de Google indiquent une très nette tendance : en France, les recherches immobilières en ligne ont explosé au cours des dernières années. A titre d’exemple, en octobre 2015 ce sont plus de 7 millions d’annonces qui ont été mises en ligne  ! Le marché français semble donc particulièrement mature pour s’adapter au numérique. En effet, la grande majorité des consommateurs français utilisent Internet pour trouver leur logement : plus de 90 % des recherches sont effectuées en ligne, un taux comparable à celui que l’on peut trouver aux Etats-Unis .

Les sites d’annonces immobilières en France compteraient plus de 14 millions de visiteurs uniques mensuels : un chiffre impressionnant qui indique qu’environ un internaute sur quatre a recours aux services immobiliers en ligne chaque mois, un taux plus élevé qu’aux Etats-Unis  ! La France est par ailleurs largement en tête au niveau européen : l’Allemagne compte environ 6,9 millions de visites. L’Italie décroche quant à elle la cinquième place mondiale, devant l’Australie et le Brésil .

Les services intégrés : le prolongement de l’expérience de dématérialisation

Accompagner l’utilisateur au-delà de la simple rencontre de l’offre et la demande est à la fois un service et un enjeu, notamment financier, pour les sites immobiliers. Permettre à un bailleur de trouver un locataire est une chose, l’accompagner dans la transaction, voire tout au long de la durée de son bail en est une autre. Des services d’automatisation juridique du bail comme LeBonBail (rédaction et signature en ligne) ou encore comme Homepad (réalisation d’état des lieux sur tablette) ont ainsi vu le jour, simplifiant considérablement des tâches qui laissent généralement les bailleurs démunis.

Immobilier et numérique : vers une disparition complète des intermédiaires ?

À ce jour, aucune innovation n’a engendré une rupture sur le marché immobilier en France. Nombreux sont ceux qui évoquent « l’ubérisation » de l’agent immobilier, pourtant, la réalité est tout autre, notamment dans l’achat-vente où la part de marché des transactions réalisées par intermédiaire physique ne cesse de progresser. Conscients des enjeux et des risques, les professionnels de l’immobilier sont particulièrement vigilants et s’adaptent à l’avènement de nouveaux outils numériques et à l’inéluctable transformation de leur métier.

Il reste néanmoins possible de penser que des innovations plus radicales viendront bousculer cet équilibre ; bien qu’il soit sans doute un peu tôt pour l’imaginer, la technologie block Chain, qui constitue un registre des transactions numériques sûr et infalsifiable, pourrait constituer une révolution juridique capable de remettre en cause nos façons de louer, voire d’acheter un bien immobilier… Quoiqu’il en soit, le marché de l’immobilier en France présente toutes les caractéristiques pour voir émerger d’autres innovations majeures.