Carrières
Point de vue de Pierre-Gilles Bouquet, Voluntae

"Happiness" au travail

© Stepan Popov / Fotolia

Le "bien-être" au travail est l’un des sujets clés en entreprise. Se sentir épanoui au travail c’est primordial ! L’entreprise doit non seulement s’adapter aux nouveaux modes de vie, aux attentes des nouvelles générations mais aussi être garante d’une qualité de vie au travail. Le "bien-être" passe par une ambiance et par un environnement. L’entreprise est une deuxième maison!

L’heure est au bonheur au travail : ce credo n’apparaît pas comme une nouvelle tendance passagère mais bien comme une prise de conscience. Il fut un temps où l’organisation de séminaires d’"incentive" pour fédérer les équipes était très à la mode… Aujourd’hui, on assiste à la nomination de personnes dédiées au "bien-être": "Chief Happiness Officer". Ces personnes, au delà de leurs fonctions initiales, ont pour rôle le bien-être des salariés. Ces dernières peuvent, par exemple, organiser des petits déjeuners, des apéritifs, des séances de sport collectives, des "ateliers bien-être" au travail : yoga, sophrologie, méditation... J’entends d’ici les critiques négatives : "ça coûte cher à l’entreprise"!

Ce coût est de toute évidence moindre que celui d’une personne qui quitte son poste.  Ne soyons pas totalement "langue de bois" avec ces actions : les entreprises travaillent aussi leur image de marque et cherchent à fidéliser leurs salariés.  On se moquait des Japonais et de leurs séances de gym collectives du matin, des Coréens qui ont des pauses régulières d’étirements… En France, on y vient et ce n’est pas pour nous déplaire.

Le "bien-être" au travail c’est aussi un environnement : un espace clair, aéré, un éclairage et un mobilier adapté. Les espaces de travail et de vie doivent être aujourd’hui pensés de façon à ce qu’ils soient conviviaux, modulables et  accueillants. Ces espaces reflètent l’esprit de l’entreprise.

En améliorant cet esprit "bien-être", on constate une plus grande productivité, moins de turnover de la part des salariés, une meilleure image de l’entreprise véhiculée, un taux d'absentéisme et un stress diminué. L’entreprise a donc tout à y gagner.

L’aménagement des espaces permet une solidarité entre les équipes et une circulation de l’information plus fluide. Avant, il y avait la fameuse "cafet’", aujourd’hui il y a des espaces de créativité, des cuisines conviviales, des espaces "lounge", des espaces détente avec baby-foot, ping-pong, bibliothèque ou salle de sieste.

L’entreprise devient mobile : les réunions se mènent autour d’un canapé, d’un café dans une grande cuisine, et les open spaces deviennent un lieu de coworking interservices. Toute l’entreprise est lieu d’échanges !

Plus les salariés se sentent bien au travail, plus les résultats de l’entreprise sont bons… A l’heure où l’environnement professionnel est en profonde mutation, où les entreprises sont récompensées par des palmarès tels que "Great Place to Work", il est nécessaire de se moderniser.

Allez-vous nommer votre "Chief Happiness Officer" ?

Business Immo