Bureau

Nouveaux modes de travail : les clés pour garder le lien avec ses équipes

Une situation de travail collaboratif © Michel Cecconi

Les innovations technologiques, l’avènement de nouvelles méthodes de travail (l’agilité), de nouveaux modes de management (l’entreprise libérée) révolutionnent notre manière de travailler. Nous ne sommes plus dépendants d’un espace, mais libres de choisir le lieu le plus adapté pour travailler : où nous voulons, comme nous le souhaitons (flex-office, télétravail, coworking…). Néanmoins, si nous ne travaillons plus physiquement ensemble comment faire pour garder le lien avec notre équipe et plus largement avec l’entreprise ?

La « liberté numérique », un apprentissage

Aujourd’hui, avec des salariés de plus en plus nomades, les managers doivent donner du sens à la venue de leurs équipes dans les locaux de l’entreprise.

Il est important de garder à l’esprit, que cette liberté dépend des autres et engage chacun. Nous devons rompre avec la logique du « poor lonesome cowboy » pour favoriser plus de collaboratif avec nos équipes. La « liberté numérique » remet en cause les modèles de management des entreprises, tournés souvent vers une logique de présentiel valorisé par l’open-space où tout le monde est constamment à la disposition les uns des autres. Ils nécessitent un véritable accompagnement de ces nouveaux modes de travail tant du côté des managers, qui doivent appréhender cette mobilité, que des collaborateurs qui doivent gérer leur frontière entre vie professionnelle et vie personnelle. Nous devons apprendre à travailler différemment ensemble.

Vers plus de collaboratif

De nombreuses études, montrent que les collaborateurs sont de plus en plus nombreux à privilégier le travail hors des locaux de leur société lorsqu’ils doivent avancer sur un dossier nécessitant une concentration importante. Les bureaux sont quant à eux vus comme favorisant les interactions et sont donc amenés à évoluer vers plus de collaboratif (ateliers de travail, brainstormings, rétrospectives, etc.) et à faciliter l’innovation. Nous ne sommes plus au bureau parce que nous devons faire acte de présence mais parce que cela a un sens. Nous sommes plus autonomes, plus responsabilisés sur nos projets.

Bien sûr, cette collaboration ne peut se faire sans une importante culture de la confiance, sans quoi nous retomberons dans les effets destructeurs du contrôle, amenant avec eux leur lot de désengagement. Néanmoins, il est important de garder des espaces de travail individuels (espaces silence, bulles, boxes individuels) pour pouvoir permettre aux collaborateurs de s’isoler et de se concentrer entre les sessions de partage, sans que cela ne coupe la dynamique de collaboration.

Chez Génie des Lieux, nous avons mis en place le télétravail et le flex-office pour permettre à chacun de travailler selon ses besoins. Nous favorisons ainsi les réunions de travail plus collaboratives et plus flexibles comme en témoignent nos salles projets et nos salles de réunion prises d’assaut !

Des espaces pour aider à construire ce lieu d’échange

Lieux d’échanges, les espaces permettent de créer les environnements adéquats à ces nouveaux modes de travail et d’en faciliter l’utilisation et l’adoption. Pour cela, il est primordial au préalable de bien comprendre les besoins des collaborateurs afin d’y répondre. Les espaces sont alors des outils simplifiant l’atteinte de nos objectifs.

La réflexion d’un espace doit donc elle-même être pensée en mode collaboratif et co-construite avec notre client. Cela exige un échange fructueux entre utilisateurs et experts. Elle doit être basée sur les usages des personnes qui les utilisent, qui vivent dedans et être imaginée avec une importante hauteur de vue.
À ce titre, la technologie, le mobilier et l’espace constituent trois facteurs importants à prendre en compte et qui ne peuvent pas être pensés l’un sans l’autre. Tout comme il est primordial d’intégrer au projet une phase d’accompagnement, qui favorisera l’apprentissage des nouveaux usages et permettra de faciliter les interactions.

Dans ce sens, nous avons récemment lancé Bureaulab, un programme de recherche sur les nouveaux usages, et dès janvier nous mettrons à disposition dès janvier un lieu d’expérimentation pour permettre à nos clients de tester les usages de travail et leur proposer les solutions adéquates associées.

Pour garder le lien avec nos équipes toujours plus mobiles et nous adapter aux nouveaux modes de travail, nous devons repenser totalement notre manière de travailler. Lieux d’échanges, nos espaces de travail doivent être pensés pour donner envie de collaborer, pour favoriser l’interaction et l’innovation, pour faire émerger les solutions. Mais au préalable est nécessaire un accompagnement de ces nouveaux modes de travail, pour réapprendre à travailler ensemble efficacement.