Commerce

« En toute logique, c’est justement dans les villes où la réintroduction du commerce apparaît le plus nécessaire qu’elle s’annonce le plus délicate...

S’il n’a pas pu s’y maintenir, c’est parce que le contexte concurrentiel ou urbain lui était par trop défavorable. »
C’est ce qu’a déclaré Jérôme Le Grelle, président de Convergences-CVL, estimant que « le centre-ville n’est pas le nouvel eldorado du commerce. Ce n’est pas seulement le commerce qui doit “revenir”, mais tout ce dont il a besoin : une offre suffisante en masse et en diversité, de la visibilité, des services de transport et de stationnement, des parcours chalands lisibles, une ambiance urbaine agréable portée par une gestion et un programme d'animations commerciales adaptées…, a-t-il ajouté. Autant de choses qui réclament du temps, de l’expertise, des moyens et de la volonté politique. »