Logement

15 M€ - C'est le montant des pénalités liées à la loi SRU que la Ville de Paris dément avoir versé.

Le quotidien "Les Echos" a affirmé dans son édition du 28 décembre 2010 que la capitale avait écopé d'une sanction de 15,1 M€ pour non-respect du quota de 20 % de logements sociaux prévu par la loi Solidarité renouvellement urbain (SRU). La Ville de Paris a formellement démenti avoir versé cette amende. Benoist Apparu, secrétaire d'Etat au Logement, a également démenti l'information en affirmant que "l'amende était théorique. En raison des fonds propres consacrés par Paris au logement social, la ville n'a rien à payer", a-t-il déclaré à l'AFP. L'Agence France Presse a par ailleurs indiqué que les communes les plus taxées se trouvaient sur la Côte d'Azur, dans les Alpes-Maritimes, comme Antibes (858 595 €) et Nice (826 746 €). Mais figurent également dans ce palmarès Gemenos (Bouches-du-Rhône, 407 240 €), L'Union (Haute-Garonne, 246 518 €), Arcachon (Gironde, 288 605 €), Pornichet (Loire-Atlantique, 250 218 €), Maisons-Laffite (Yvelines, 296 893 €) et Saint-Paul (La Réunion, 275 061 €).