Bureau

Europe : le tiercé gagnant des investisseurs pour 2011

Allemagne, France, Grande-Bretagne : ce sont, en 2011, les destinations privilégiées des investisseurs non cotés selon la dernière étude sur les intentions d’investissement de l’INREV (European Association for Investors in non-listed real estate vehicles).
Le grand gagnant de cette étude annuelle est le marché des commerces en Allemagne qui recueille les suffrages de 36 % des investisseurs interrogés. « Cette tendance marque un net tournant par rapport aux stratégies d’investissement de 2010 où le marché allemand ne figurait  pas parmi les dix premiers pays cités », souligne l’INREV.
Le marché des bureaux français pointe en deuxième position, suivi par celui des bureaux allemand puis par le secteur du commerce dans les pays nordiques. La Grande-Bretagne et ses marchés de bureaux et de commerces n’arrivent, dans l’ordre, qu’en 5e et 6e positions. « On assiste à un revirement de stratégie spectaculaire. Lors de ces deux dernières années, le classement a été largement dominé par le Royaume-Uni dont le marché des commerces, des bureaux et de la logistique figuraient parmi les quatre combinaisons de destinations retenues en priorité par les investisseurs », souligne Lonneke Löwick, directeur de la recherche au sein de l’INREV.
« Si le Royaume-Uni reste bien représenté dans les dix premières destinations d’investissement, les investisseurs semblent surveiller de près la hausse des prix dans l’immobilier alors que la reprise économique reste lente. Ceux-ci  sont attirés par la forte confiance que dégagent les marchés allemands et européens », analyse Lonneke Löwick, directeur de la recherche au sein de l’INREV. La France intéresse plus particulièrement les investisseurs néerlandais. Ils sont, en effet, 60 % à concéder privilégier le marché des bureaux français.
Ce classement, qui bouscule les positions établies, rejoint les résultats de l’Investment Climate Index réalisé tous les six mois par Union Investment. « L’Allemagne offre, pour 57 % des investisseurs interrogés, les conditions les plus favorables à l’investissement immobilier en 2011 alors que la France et la Grande-Bretagne recueillent, respectivement, 40 et 35 % des suffrages », souligne l’investisseur allemand.
Allemagne, France, Grande-Bretagne : c’est aussi le sujet du prochain magazine Business Immo à paraître au MIPIM. Qui sera en tête du classement ? Réponse le 2 mars avec les stratégies et les ambitions pour 2011 d’une quinzaine d’investisseurs triés sur le volet…

Mots-clés : Lonneke Löwick, Mipim, INREV