Green

« Le plan énergies renouvelables marque à la fois un changement de modèle et un changement d’échelle » - Jean-Louis Borloo

« Le plan énergies renouvelables, qui est le “volet énergie” du Grenelle de l’environnement, marque à la fois un changement de modèle et un changement d’échelle », a soutenu Jean-Louis Borloo, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire à l’occasion de la Semaine des énergies renouvelables.

Ce programme vise à atteindre l’objectif ambitieux du Grenelle de porter à au moins 23 % la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie à l’horizon 2020.

Le plan prévoit la mise en œuvre de pas moins de 50 mesures opérationnelles. Le « changement d’échelle » évoqué par le ministre se traduirait par le doublement de la production d’énergies renouvelables en douze ans, la multiplication par deux de la production issue du bois-énergie, par six pour la géothermie, par douze pour les réseaux de chaleur et par… 400 pour le photovoltaïque.

Dès le 1er janvier 2009, un « fonds chaleur renouvelable » doté d’1 Md€ pour la période 2009-2010 doit être mis en place. Objectif : développer, à partir de ressources renouvelables, la production de chaleur dans le tertiaire et l’industrie, et améliorer les sources de chauffage dans l’habitat collectif.

Jean-Louis Borloo a, par ailleurs, annoncé le lancement, à la fin de l’année 2008, d’un appel d’offres pour la construction d’ici 2011 d’au moins une centrale solaire dans chaque région française, pour une puissance cumulée de 300 MW. Il compte, en outre, créer un tarif simplifié de 45 centimes d’euro par kWh destiné à faciliter le déploiement de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments professionnels (supermarchés, bâtiments industriels…).