Hôtels/Loisirs

Le marché sera principalement animé par les banques qui désirent se retirer du marché en vendant des actifs "distressed" et se conformer ainsi à leurs obligations légales.

C'est ce qu'a déclaré Yves Marchal, directeur général Europe du Sud deJones Lang LaSalle Hotels, au sujet des perspectives de l'investissement hôtelier en 2011. "Cependant, pour certains marchés et sur des portefeuilles d’actifs de grande importance, il est probable que les banques engagées soient obligées de poursuivre le financement avec les nouveaux acquéreurs, faute de financement alternatif. Dans l’ensemble, les prêteurs vont tenter de réduire leur exposition en améliorant les termes du contrat de prêt et en évitant les risques à court terme", a-t-il ajouté. "Les investissements seront les plus importants là où les investisseurs connaissent et comprennent les valeurs des actifs et leur marché. On observera cette année un nombre important d’investisseurs qui chercheront à investir dans l'immobilier, en particulier hôtelier, et notamment des nouveaux fonds d’investissement", a précisé Yves Marchal.