Bureau

La demande pour l’immobilier d’entreprise s’améliore à travers l’Europe

Alors que la demande de la part des utilisateurs s’est accrue rapidement à travers la plupart des marchés européens pendant le dernier trimestre 2010, les loyers devraient également remonter dans les mois à venir, selon la dernière étude de la RICS sur l’immobilier d’entreprise dans le monde publiée.

En partenariat avec

Les commentaires des personnes interrogées pour l’étude indiquent que l’amélioration du marché utilisateur s’étend dans la région, avec un effet positif sur les prévisions locatives et une réduction progressive du problème de la suroffre pour la plupart des marchés.
 
La Russie et l’Ukraine ont vu la plus forte croissance du marché utilisateur, suivies de près par l’Allemagne, impactée par un climat économique fort, une baisse du chômage et une augmentation de la confiance des consommateurs.
La situation est meilleure également sur les marchés de l’Europe Centrale et de l’Est, comme en République Tchèque et en Pologne.
Cependant, les conditions semblent moins bonnes au sein des économies « périphériques » européennes comme la Grèce, l’Espagne, l’Irlande et le Portugal, avec une demande locative et des perspectives qui ont chuté fortement au 4e trimestre 2010, alors que l’austérité fiscale étouffe la croissance, que la dette inquiète et que le niveau élevé du chômage continue à être un fléau pour ces pays.
 
D’un autre côté, seuls 13 pays sur les 24 couverts par l’étude, affichent une augmentation de l’activité d’investissement, ceci, comparé au chiffre de 17 relevé au 3e trimestre, ce qui a inévitablement un impact sur les perspectives concernant les valeurs. Les marchés d’investissements en Pologne et en Turquie affichent les meilleurs résultats de la région.
 
A travers l’Europe, c’est le commerce et les bureaux qui tirent le plus leur épingle du jeu.
Dans les autres régions du monde, pour le 1er trimestre 2011, les prévisions les meilleures se situent en Amérique Latine et en Amérique Centrale, ainsi qu’en Asie.
Les réponses venant du Pérou sont particulièrement optimistes, la Chine, Singapour et le Brésil sont en tête du classement. Le contraste vient du Japon où la majorité des personnes interrogées, continue de prévoir de nouvelles baisses locatives.
 
Concernant les investissements, le marché est largement semblable, avec des prévisions sur les valeurs plus favorables en Asie et en Amérique Latine parmi les marchés majeurs.
De façon intéressante, la résistance des marchés immobiliers chinois et de Hong Kong, laisse à penser que l’impact des mesures annoncées par le gouvernement chinois pour essayer de ralentir le secteur immobilier a été limité.
Par ailleurs, il est de plus en plus évident de pouvoir dire que le marché de l’immobilier d’entreprise aux USA semble s’améliorer. Les prévisions concernant les valeurs sont meilleures ce trimestre, elles sont positives. Ces données, entrainent également un mouvement positif de la part des investisseurs américains.
L’activité d’investissement a augmenté d’un trimestre sur l’autre, ainsi que le nombre d’investisseurs positionnés par bien. Les prévisions locatives, bien que toujours dans une zone négative, le sont moins qu’auparavant.
 
Simon Rubinsohn RICS Chief Economist commente «  le moral semble meilleur à travers beaucoup de marchés dans le monde.
Une solide croissance en Asie, en Amérique Latine et dans une partie des pays de l’Est de l’Europe fournit un support significatif au secteur immobilier. Bien entendu, une raison majeure pour les banques centrales d’augmenter les taux d’intérêt dans ces parties du monde est leurs préoccupations concernant la ré-émergence d’une bulle immobilière.
Malgré tout, notre sentiment est que ces marchés vont voir les plus forts gains en valeur sur l’année 2011. »
 
Source : RICS Europe