Logistique

Europe : le marché logistique redresse la tête

En partenariat avec

Selon l’indice européen Jones Lang LaSalle de la logistique, le marché s’est fortement redressé en 2010 au niveau européen enregistrant  le plus haut niveau de commercialisation jamais atteint en Europe depuis 2000. Avec 14,6 millions de m² placés, cela représente une hausse de 30 % en un an. Néanmoins, le marché a été fortement dominé par des relocalisations avec une absorption nette relativement faible.

Quasiment tous les marchés ont enregistré des volumes croissants à l'exception de la France et de la Belgique.

Les loyers prime de présentation sont restés globalement stables pour la majorité des marchés sur la seconde partie de l’année. Toutefois, quelques baisses ont été enregistrées au 4ème trimestre à Bruxelles (-9,1 %), Madrid (-8,3 %), Barcelone (-6,7 %), et Munich (-4,8 %). Par conséquence, l’indice Jones Lang LaSalle des loyers en Europe a enregistré une baisse trimestrielle inattendue au 4eme trimestre 2010 (-1 %).

L'offre demeure alimentée par des bâtiments anciens pour lesquels le taux de vacance reste élevé alors que les développements spéculatifs restent rares. Compte tenu du manque d’offres de qualité disponibles sur le marché, les « fenêtres d'opportunité » devraient se fermer progressivement pour les meilleurs produits engendrant une légère croissance des valeurs locatives au cours de l’année 2011 dans la plupart des marchés.

Sur le plan des investissements, l’amélioration des fondamentaux et la confiance accrue des investisseurs ont permis au marché d’enregistrer une forte progression en 2010. Au total, les volumes investis ont représenté 8 milliards d’euros en 2010, soit +28 % en un an (contre +45 % pour l’ensemble des investissements en immobilier commercial). Le Royaume-Uni, l’Allemagne, et la Norvège sont les trois pays ayant enregistré le plus grand nombre d’investissements, avec pour les deux premiers plus d’1 Md€ investi respectivement en immobilier logistique. La France, quant à elle, a vu ses engagements progresser de 63 % en un an.