Logement

"La hausse des taux n'a pour l'instant qu'une faible incidence sur la mensualité et la capacité d'emprunt. Sur 20 ans, pour un crédit moyen de 165 000 €, cela représente un surcoût mensuel de 35 euros. En outre, les taux demeurent à un niveau bas...

comparé à ces cinq dernières années (5,15 % sur 20
ans en octobre 2008). C'est d'ailleurs pourquoi les emprunteurs ayant souscrit un crédit entre fin 2007 et début 2009 ont encore intérêt à le renégocier". C'est ce qu'explique Christian Camus, directeur général de Meilleurtaux, à propos du mouvement haussier entammé par les taux de crédit immobilier depuis novembre dernier.