Paris et les métropoles européennes où il faut investir

Paris, Londres ou Berlin ? Barcelone, Munich ou Milan ? Il semblerait qu'il y ait autant de tiercés que d'investisseurs immobiliers sur la scène européenne en fonction de leurs profils de risque, des actifs achetés ou de leur horizon d'investissement mais aussi de leurs marchés domestiques. Une chose est sûre cependant : le chœur des investisseurs joue presque à l'unisson lorsqu'il s'agit de définir la liste des dix métropoles où il faut être, ces spots d'aujourd'hui et de demain en immobilier, envisagés à l'aune de leurs indicateurs macro-économiques, de leur degré d'innovation et de la profondeur de leur marché immobilier.

Mais au-delà de cette vision globale, des matchs se font jour dans certaines parties de l'Europe. Brexit ou pas, Londres reste incontournable, bien devant Paris. Sans bruit mais avec efficacité, les sept villes allemandes grignotent des parts de marché et s'invitent dans ce duo qui n'en est plus vraiment un. Face à ces blockbusters de l'investissement, quelle place reste-t-il pour les autres contrées ? Alors que certains misent sur les alternaltives aux villes-mondes, d'autres foncent tête baissée dans les marchés en recovery dans l'espoir de grapiller quelques points de rendement avant qu'il ne soit trop tard. Pour ce numéro Expo Real, grand-messe de l'investissement par excellence, Business Immo vous livre une nouvelle géographie de l'immobilier en Europe.

Dossier mis à jour le 22 décembre 2016