Investissement
Note de conjoncture

Résilience de l'activité

Une étude produite par

La conjoncture économique française au quatrième trimestre 2011 demeure fragile du fait de l’impact de la crise de la dette souveraine des pays membres de la zone euro. L’annonce d’un nouveau plan de rigueur, corollaire à cette crise, a pour conséquences directes d’amoindrir le moral des ménages et leurs velléités de consommation, d’autant plus que le chômage continue son ascension.
Malgré tout, après 2 trimestres consécutifs de baisse, le volume des ventes bénéficie sur le dernier trimestre de l’année 2011 d’un léger rebond, +2% par rapport au même trimestre de 2010. Dans ce cadre, il est à noter qu’il faut bien tenir compte de l’effet d’aubaine sur les transactions résultant notamment du changement défavorable de régime des plus values immobilières à compter du 1.02.12 ainsi que de la reconfiguration du PTZ+ et le coup de rabot sur le Scellier.

Source : SNPI