Business Immo, le site de l'industrie immobilière
Point de vue de Gontran Thüring, CNCC

Quelle vision les élus locaux ont-ils du commerce et des centres commerciaux ?

Dieppe, l'une des 222 villes bénéficiaires du plan Action cœur de ville. © florence jomard / Adobe Stock

Lors du Siec 19 qui aura lieu les 5 et 6 juin prochains porte de Versailles, les résultats d’une étude quantitative auprès de 450 élus de petites et plus grandes communes (respectivement moins et plus de 10 000 habitants) réalisée par Infopro pour La Gazette des communes et le CNCC seront dévoilés. Il semblait en effet intéressant d’interroger celles et ceux qui orientent et prescrivent les grandes orientations urbanistiques des collectivités qui sont sous leur direction, et cela d’autant plus à un an des élections municipales.

Les résultats de cette étude ne manquent pas de surprendre au travers de certaines réponses. Sans rentrer dans les détails, en voici quelques-unes fort instructives.

En premier lieu et contre toute attente, les élus interrogés font preuve d’optimisme quant à l’avenir commercial de leurs communes, à hauteur de 64 % (pour les communes de moins de 10 000 habitants) et 70 % (pour celles de 10 000 habitants ou plus). Cela va à rebours du fatalisme quant au déclin inévitable du commerce en centre-ville dont les médias ont fait l’un de leurs thèmes favoris. Il ne s’agit pas de nier le phénomène, qui est réel, mais de constater que les communes ont compris les enjeux à la fois économiques et sociaux qui en découlent. Des mesures concrètes commencent à être prises et sont accompagnées par le plan Action cœur de ville qui se met progressivement en place et dont le CNCC est partie prenante en siégeant à son Conseil d’orientation.

Lorsque l’on interroge les élus sur les partenaires qui pourraient leur être utiles pour les aider à élaborer et à mettre en œuvre une stratégie de revitalisation de leurs commerces, ils citent les professionnels des centres commerciaux pour 49 et 61 %. C’est logiquement reconnaître que ces derniers ont su développer une expertise qui pourrait être utilement et efficacement mise au service de l’offre commerciale d’un territoire dans sa globalité. C’est dans ce sens que le CNCC soutient la formation qu’a récemment mise en place le CMCV (Club des managers de centre-ville) avec l’aide du Cnam.

Enfin, quant à la question de savoir si la présence d’un centre commercial dans le centre-ville d’une commune représente un atout, les élus sont 94 et 81 % à répondre par l’affirmative. Un véritable plébiscite ! Cela prouve, s’il en était besoin, qu’ils ont parfaitement compris le rôle de « locomotive » qu’un équipement commercial structuré peut remplir pour l’ensemble du commerce de centre-ville de par sa capacité à accueillir des moyennes surfaces spécialisées, l’apport de parkings supplémentaires et une animation permanente.

On a trop souvent la mauvaise habitude en France de développer de fausses polémiques. Cette étude de La Gazette des communes et du CNCC prouve que nos édiles ont bien compris que centres-villes et centres commerciaux ont un combat commun à mener.

En partenariat avec BureauxLocaux, 1er site d'annonces immobilières de bureaux, coworking, commerces et entrepôts.