Business Immo, le site de l'industrie immobilière

ATC France s’engage avec le Groupe BMG et dévoile sa stratégie destinée aux foncières et aux bailleurs

Entretien avec Nicolas Jeanjacques, responsable immobilier grands comptes - ATC France

Publi-rédactionnel en partenariat avec ATC FRANCE

© Copyright Shutterstock

Quelle est aujourd’hui la dynamique motivant l’engagement d’ATC France auprès des foncières et bailleurs ?

Nicolas Jeanjacques : ATC France est la filiale française d’American Tower Corporation, l’un des principaux propriétaires, exploitants et développeurs indépendants d’infrastructures de communication sans fil. Nous sommes un acteur majeur de l’hébergement télécom, de la smart city et du smart building.

La connectivité est devenue indispensable dans nos quotidiens et nos vies professionnelles. Nous nous positionnons au cœur de ces dynamiques. Les réseaux doivent aujourd’hui notamment être densifiés dans les cœurs tertiaires et urbains, d’où l’importance de notre engagement auprès des bailleurs et notre candidature à devenir leur locataire.

Devenir locataire de toitures et points hauts fait ainsi partie des axes stratégiques d’ATC France ?

NJ : En effet, nous nous positionnons en tant qu’interface entre le monde des bailleurs et celui des opérateurs télécoms. Nous investissons pour aider les opérateurs à répondre aux besoins de croissance des réseaux. Devenir locataire des toitures et points hauts des foncières est l’un des moyens pour y parvenir.

Nos installations prennent la forme de pylônes dans les milieux périurbains et ruraux, et surtout d’infrastructures plus légères et plus discrètes sur les toitures et terrasses des immeubles en ville. Nous sommes aujourd’hui locataires de 2 500 sites en France et accueillons 5 500 relais de télécommunication.

Le partenariat signé entre ATC France et le Groupe BMG illustre cette démarche. Quels sont les engagements portés par cet accord ?

NJ : Un partenariat d’exclusivité a été signé par ATC France et le Groupe BMG, relatif à la location de l’ensemble de toitures, terrasses et points hauts.

Cet accord permet à ATC France d’exercer son métier d’hébergeur des opérateurs téléphoniques et radios, sur le principe de la mutualisation. Grâce à cette alliance, le groupe BMG peut rentabiliser des volumes peu ou pas valorisés dans les ensembles immobiliers.

En tant que futur locataire, ATC France prend en charge l’étude du potentiel, des faisabilités techniques, de la mutualisation des installations et de la commercialisation, ainsi que la gestion des sites pendant 12 ans auprès de l’ensemble des opérateurs télécoms, radios et objets connectés.

Cet engagement permet le déploiement sur l’ensemble du territoire national de plusieurs centaines de points d’accueil aux opérateurs. Aujourd’hui l’anticipation des besoins futurs comme le développement de la 5G en France sont de véritables relais de croissance pour l'écosystème des télécoms.

Le groupe BMG est une foncière spécialisée en immobilier d’entreprise. Implantée sur l'ensemble du territoire national, BMG intervient sur trois typologies d'actifs : bureaux, locaux d'activités, entrepôts, et y exerce trois activités distinctes : gestion locative, investissement et promotion immobilière.

De manière générale, qu’en est-il des loyers que peuvent percevoir les bailleurs en accueillant ATC France en tant que locataire ?

NJ : Les loyers versés par ATC France sont très variables en fonction des secteurs – villes, périurbains, campagnes. Ils s’élèvent à plusieurs milliers d’euros annuels par site. C’est l’addition de ces revenus sur la masse d’un portefeuille d’immeubles, ajoutée au principe de mutualisation, qui génère des sommes importantes.

Confier plusieurs sites à ATC France, c’est voir augmenter ses revenus par immeuble et pouvoir les valoriser au mieux. C’est aussi externaliser la gestion de l’ensemble de ces aspects à un locataire fiable et une équipe d’experts reconnus.

Quelle est la durée de l’engagement d’ATC France dans sa candidature comme locataire ? Quelle sont les perspectives d’évolution des loyers ?

NJ : L’engagement d’ATC France porte sur un contrat de 12 ans. La démarche d’ATC France met l’accent sur le principe de la mutualisation des sites exploités. Il s’agit d’optimiser l’usage des espaces loués en toitures afin d’y installer plusieurs opérateurs télécoms, des opérateurs radio, des dispositifs de téléreport… Ces accueils multiples génèrent des revenus complémentaires pour le propriétaire.

Comment vous assurez-vous de la préservation des intérêts de vos bailleurs ? Le propriétaire a-t-il le contrôle du niveau de mutualisation des infrastructures pratiqué par ATC France ?

NJ : Concrètement, nous avons 2,2 opérateurs hébergés par site et nos bailleurs bénéficient de revenus qui augmentent dans les mêmes proportions. La colocation se voit confrontée à deux limites : les besoins opérateurs pour le site et la faisabilité technique sur le site.

Nous sommes soucieux de ne pas dénaturer l’architecture du site par une occupation trop intensive. Le déploiement, et ses limites, seront toujours décidés en fonction de la stratégie du propriétaire pour son immeuble.

Quels sont les engagements d’ATC France auprès de ses bailleurs ?

NJ : Nous pouvons affirmer que nos bailleurs sont payés en temps et en heure, n’ont pas de gestion à assurer sur ces contrats, sont assurés de voir ces sites exploités « en bon père de famille » et génèrent des revenus sur des parties communes engendrant jusqu’ici charges et frais !

Choisir ATC France, c’est bénéficier de l’excellente qualité de candidature d’un grand groupe leader mondial de son marché.

Quelle est aujourd’hui l’approche d’ATC France concernant la smart city et le smart building ?

NJ : Créer la connectivité de demain est au cœur de notre ADN et de notre stratégie. ATC France permet par exemple aujourd’hui aux propriétaires de proposer – grâce à une offre clé en main – des services de connectivité indoor tout en s’affranchissant de tout investissement.

ATC France a par ailleurs créé un groupement de sociétés pour répondre spécifiquement aux enjeux de la ville de demain. Le projet nommé Paris2Connect réunit sept acteurs issus du privé, du public et start-up. Cette expérimentation de nouveaux usages entre la gare de Lyon et la Bibliothèque François-Mitterrand, a pour objectif de construire la première infrastructure numérique urbaine mutualisée.

Vous êtes un bailleur professionnel et souhaitez en savoir plus sur la candidature d’ATC France comme locataire, ou bien sur notre offre de connectivité indoor et smart building, Nicolas Jeanjacques se tient à votre disposition pour tout renseignement.

Business Immo