Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Les acteurs de Paris-Saclay développent leur stratégie d'attractivité

Publi-rédactionnel en partenariat avec EPA Paris-Saclay

© DR

Paris-Saclay rime plus que jamais avec attractivité. À l'occasion de la conférence sur le thème « territoire d’opportunités » au siège du Crédit Agricole Consumer, acteurs publics et privés engagés sur le territoire ont partagé leurs analyses et les perspectives d'évolution.

Terre d'innovations, Paris-Saclay propose 5 millions de m2 de bureaux, 1,4 million de m2 de logements, 168 sites d'activités économiques, et représente surtout 40 % de la R&D francilienne.

« Ces chiffres forts démontrent l'ambition économique de ce projet urbain, où les entreprises sont au rendez-vous. Tant sur le plan du développement économique que de l'innovation, notre territoire attire les entreprises parmi lesquelles beaucoup proposent des technologies qui trouvent un écho localement. Par exemple, la première ligne de bus hydrogène de France a été lancée sur le territoire de Versailles Grand Parc dans le cadre de la récente rénovation du Centre de recherche d’Air Liquide aux Loges-en-Josas, se félicite Thomas Bonhoure, directeur de l'aménagement, des transports et du développement économique de Versailles Grand Parc. Paris-Saclay dispose également de lieux d'innovations comme Thales et Akka Technologies, ou Dassault Systèmes qui a récemment travaillé à nos côtés sur la modélisation 3D du quartier d’affaire Inovel Parc à Vélizy. Des fleurons de l'automobile, PSA Motorsport, Arquus (ex-Renault Trucks), ou plus récemment Transdev et Vedecom ont choisi de s’implanter à Versailles Satory .» De très nombreuses entreprises et instituts de recherche rejoignent ainsi Paris-Saclay où se concentrent 71 000 établissements pour 427 600 emplois.

Cette attractivité n'est pas le fruit du hasard, les conditions mises en place par les aménageurs en collaboration avec les agglomérations facilitent l'arrivée de ces entreprises. « À Saint-Quentin-en-Yvelines, l'immobilier d'entreprise et les locaux d’activités représentent, 4,6 millions de m2, précise Christine Turquet de Beauregard, directrice attractivité et immobilier d'entreprises de l’agglomération. Depuis 2005, nous avons accompagné toute la sphère de l'immobilier d'entreprise sur des opérations de démolition-construction et de réhabilitation lourde. Nous concentrons plus de 300 000 m2 de projets à court, moyen et long termes, dont 70 % d'immobilier renouvelé. Ce choix correspond à une demande des entreprises qui recherchent de l'immobilier neuf. Je pense notamment à l'immeuble Native, dont Orange a déjà signé le bail pour y regrouper ses équipes alors que les travaux n'ont même pas débuté. »

Les entreprises disposent d’une palette de solutions immobilières sur ce territoire, où les projets se multiplient avec 3,3 millions de m2 prévus et répartis dans les différentes zones d'aménagement concerté, dont 1,2 million pour les seules activités économiques.

Paris-Saclay assume son entrée dans le club des huit clusters scientifiques et technologiques au monde. Pour promouvoir l’attractivité du territoire, Paris-Saclay a choisi de parler « d'une seule voix », explique Jérémy Hervé, chef de projets attractivité et entrepreneuriat de l’EPA Paris-Saclay. « Pour être efficace aussi bien à l'international qu’en France, nous avons décidé dès 2016, avec les trois agglomérations du territoire, de travailler ensemble. Aujourd'hui, un site web en anglais et des brochures traduites en quatre langues permettent de promouvoir notre territoire auprès des entreprises. L'événementiel est également primordial dans notre stratégie de prospection. Un événement comme Paris-Saclay Spring – le 14 mai 2020 – favorise l’implantation de grandes entreprises et donne aussi de la visibilité à nos start-up. S’y ajoute également de la prospection active, pour des rencontres de délégations d’investisseurs, y compris à San Francisco, où la marque Paris-Saclay est déjà identifiée. »

Parmi les arguments de vente de la « Silicon Valley » à la française, l’intelligence artificielle (IA), l’implantation du « Lab », entité de recherche et développement d’IBM France. Une antenne d'une vingtaine de personne est sur place depuis avril 2019, en attendant la construction définitive d'un bâtiment dédié à l'IA pouvant accueillir 350 personnes. « En nous installant sur ce plateau, nous mettons toutes les chances de notre côté pour attirer des profils extrêmement recherchés », explique Jean-Christophe Durand, directeur IBM France Lab. Le cluster, fort de ses 65 000 étudiants et 10 000 enseignants-chercheurs, constitue un carrefour de l'innovation mondiale, qui participe à attirer des grands groupes comme IBM, dont le déménagement est prévu pour mai 2020.  

L'attractivité de Paris-Saclay opère donc sur les entreprises grâce à l'action combinée des acteurs publics et des investisseurs privés, qui facilite la concentration de tout un écosystème comprenant des entreprises, des écoles de renommée internationale – HEC, Polytechnique... – des instituts de recherche – CNRS, Inserm... – des industriels de la santé, de l'énergie. « Ce pari complètement fou de concentrer 20 % de la recherche et développement de la France en un endroit est un enjeu national » pour Nicolas Samsoen, maire de Massy, premier vice-président de la communauté Paris-Saclay. Un enjeu national que l’on ne pourra totalement exploiter qu’en améliorant la qualité de vie pour attirer les talents : « Dans ma ville, il existe encore des axes de progression pour améliorer la qualité vie. Il est nécessaire de la transformer en pôle urbain, en créant des aménités de ville comme un centre des congrès ou des restaurants. » La garantie pour devenir demain le théâtre d’innovations et de nouvelles technologies.

En partenariat avec BureauxLocaux, 1er site d'annonces immobilières de bureaux, coworking, commerces et entrepôts.

Business Immo