Business Immo, le site de l'industrie immobilière
Laurence Benhamou, AFP

Covid : ce que l'on sait de la réouverture progressive

© shocky / Adobe Stock

À partir de mai devraient rouvrir progressivement terrasses, lieux culturels, restaurants ou encore salles de sport, fermés depuis des mois à cause du Covid-19. Voici les éléments déjà distillés par l'exécutif, avant une prise de parole d'Emmanuel Macron attendue dans les prochains jours. En marge d'un déplacement lundi à Melun (Seine-et-Marne) à l'occasion de la rentrée scolaire, le chef de l'État a lui-même esquissé plusieurs pistes pour les semaines à venir, en insistant que la levée des restrictions se ferait « tout doucement ».

Une réouverture par étapes

La réouverture se fera en plusieurs étapes échelonnées pour « donner de la visibilité jusqu'à juillet ». D'abord, le 3 mai : au niveau national, fin des déplacements limités à 10 ou 30 km autour du domicile et retour des collégiens et des lycéens en présentiel. Deuxième étape, juste avant ou juste après le week-end de l'Ascension (15/16 mai) : ouverture des terrasses, des lieux de culture et d'une partie des commerces. Ces réouvertures devraient là aussi être nationales. Mais les jauges varieront selon les régions, en fonction de la circulation du virus. Les deux étapes suivantes, qui concerneront notamment les restaurants en intérieur, devraient intervenir début juin, puis « mi ou fin juin ». Elles pourraient, elles, être territorialisées.

« Je pense qu'on ne peut pas rouvrir les restaurants, disons fin-mai ou en juin, dans des départements où ça circule encore beaucoup » mais « dans d'autres (départements) où ça a beaucoup baissé, je pense qu'il faudra les ouvrir », a-t-il dit à des habitants de Melun. « Pour le théâtre, le cinéma et autres, on voit bien que si on limite le nombre, on pourra (les rouvrir) dans les premières phases », a-t-il ajouté. Chaque étape dépendra de l'évolution de la situation sanitaire (taux d'incidence et de vaccination ou encore présence des variants). Avec un objectif selon l'exécutif : pas de « stop and go », autrement dit rouvrir pour refermer après.

Commerces, salles de sport, festivals

Des discussions sont encore en cours avec Bercy, filière par filière, pour déterminer les tailles des commerces pouvant rouvrir ainsi que les jauges, qui pourraient varier selon les territoires. Sur les salles de sport, le président a évoqué une ouverture début juin, mais « pas avant ». La décision reste inconnue sur les festivals. Seul indice, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot s'est dite confiante pour la tenue du Printemps de Bourges fin juin. Si la jauge retenue est très basse, par exemple en assis et avec seulement un siège sur trois, certains organisateurs pourraient renoncer.

Un couvre-feu allégé ?

Jugé très efficace pour contenir le virus, le couvre-feu, actuellement fixé à 19h00, constitue la principale variable d'ajustement du déconfinement. Il devrait demeurer à cet horaire le 3 mai. Mais Emmanuel Macron a dit lundi que le gouvernement allait « essayer de le décaler un peu, car 19 h c'est très tôt ». Sans pour autant donner de date. Le sujet fait discussion au sein du gouvernement entre ligne économique et ligne sanitaire.

Macron va parler

Comme à chaque grand tournant de la crise, le président annoncera ce calendrier aux Français, probablement avant le 5 mai. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a indiqué lundi que le président s'exprimerait « prochainement » pour « donner les étapes du calendrier de réouverture ». Plutôt qu'une allocution, Emmanuel Macron pourrait opter pour une interview télévisée ou une conférence de presse.

Business Immo
  • Personnes citées

    Emmanuel Macron

    Président de la République

    Présidence de la République - Palais de l'Élysée

    Gabriel Attal

    Secrétaire d’État auprès du Premier ministre - Porte-parole du Gouvernement

    Premier ministre - Hôtel Matignon

    Roselyne Bachelot

    Ministre de la Culture

    Ministère de la Culture