Business Immo, le site de l'industrie immobilière
Article réservé aux abonnés Business Immo
Par Wafaa Essalhi (AFP)

Copropriétés privées dégradées : enjeu de la rénovation urbaine

Grigny 2 (Essonne), le Chêne Pointu (Seine-Saint-Denis), Le Mirail à Toulouse... Ces copropriétés privées présentées comme des modèles d'urbanisme dans les années 1960-1970 tombent en ruine et sont emblématiques du mal-logement dans les banlieues françaises. Pour les pouvoirs publics, ces copropriétés dégradées sont devenues un enjeu de la rénovation urbaine.

110 000. C’est le nombre de copropriétés que l’on estime fragilisées par des problèmes financiers, techniques et sociaux en France métropolitaine, soit 1,2 million de (...)

Cet article Premium est uniquement réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Se connecter


Accédez à tout Business Immo en illimité
Je m'abonne