Article réservé à nos abonnés Premium
François Davy, groupe Foncia

« L’immatriculation des copropriétés est un moyen pour l’État de contrôler l’état des copropriétés »

Depuis le 1er janvier 2017, la loi Alur impose l’immatriculation des copropriétés pour quelque 8 millions de logements français concernés. Leur enregistrement génère des crispations… François Davy, président du directoire du groupe Foncia, qui gère 40 000 immeubles, livre son ressenti face à cette mesure.