"Chez Laforêt, au tournant des années 2000, nous avons compris que le métier d’agent immobilier allait profondément évoluer et que ...

Yann Jehanno © D.R.

... cela représentait une formidable opportunité. S’il n’y a, bien sûr, pas de recette miracle, nous nous sommes rapidement forgés deux convictions sur la manière de faire. D’abord, privilégier les attentes de nos clients et anticiper les usages de demain. Ne pas penser « outil » et ainsi éviter l’écueil qui consiste à confondre digitalisation et « gadgetisation ». Ensuite, donner l’impulsion, avec un cap clair et lisible pour les 3 000 collaborateurs du réseau, qui eux-mêmes s’adressent à des clients dont le degré d’utilisation du numérique est très variable. Lors de notre dernière université, nous avons d’ailleurs constaté la maturité et l’appétence de notre réseau sur ces sujets", explique Yann Jéhanno, président de Laforêt à propos de la digitalisation enclenchée par son groupe depuis plusieurs années.